Un tremplin pour s’orienter vers d’autres métiers

© 20 minutes

— 

Chaque année, la Fédération nationale des associations d’aides-soignants organise des assises nationales. L’occasion pour ces professionnels de continuer à se former, en suivant pendant deux jours des conférences professionnelles, et de rencontrer leurs pairs. Les aides-soignants souhaitant donner un nouveau tournant à leur carrière peuvent devenir leur propre patron en proposant des soins à domicile. Il est également possible de changer de métier. Ils peuvent, par exemple, devenir auxiliaire de puériculture après avoir réussi le diplôme professionnel propre à ce métier. Autre possibilité : passer le certificat d’aptitude à la fonction d’aide médico-psychologique (Cafamp) pour exercer cette profession. Mais il est aussi envisageable de devenir infirmier. Pour se présenter au concours, les aides-soignants doivent justifier de trois ans d’expérience professionnelle.