Créez votre boîte grâce à l’essaimage

© 20 minutes

— 

Vous êtes salarié d’un grand groupe et désirez créer votre entreprise ? Savez-vous que votre employeur peut vous y aider par le biais de l’essaimage ? Ayant cours surtout dans les grands groupes, cette pratique consiste pour eux à soutenir les projets de création ou de reprise d’activité par leurs salariés. Cette aide peut prendre différentes formes : financement d’une formation à la création d’entreprise, assistance logistique, prêt de matériel, conseil juridique et fiscal, accompagnement méthodologique par un consultant, soutien financier (via un prêt ou une prise de participation dans le capital de la jeune pousse), transfert de brevet ou d’activités, mise en relation avec des acteurs du secteur... De plus, l’entreprise « essaimeuse » peut soutenir l’entrepreneur par le biais de commandes. Enfin, certains grands groupes garantissent à leurs salariés porteurs de projet de pouvoir réintégrer leur poste au cas où l’entreprise ne survivrait pas. Quelle que soit la forme de cet appui, les bénéfices pour les porteurs de projets ne sont plus à démontrer puisque d’après l’Association pour la création d’entreprises (APCE), les entreprises essaimées auraient plus de chances de survie que leurs consoeurs résultant d’initiatives individuelles. Ainsi, les premières afficheraient un taux de réussite à cinq ans de 70 à 90 %. D’autre part, le fait d’être soutenu par son employeur dans son projet renforce la crédibilité du créateur d’entreprise qui peut ainsi convaincre plus facilement son banquier de lui octroyer un prêt.

15 000 C’est le nombre d’entreprises créées en France chaque année, qui résulteraient d’un essaimage, selon l’Insee.