20 Minutes : Actualités et infos en direct
Fake OffLe taux de chômage baisse-t-il moins vite en France qu’ailleurs en Europe ?

Chômage : Le taux baisse-t-il moins vite en France qu’ailleurs en Europe ?

Fake OffSur le long terme, Sophie Binet, la secrétaire générale de la CGT, a raison d’affirmer cela, mais ce n’est pas valable sur l’an passé
Onze pays européens ont vu leur taux de chômage augmenter depuis juin 2022.
Onze pays européens ont vu leur taux de chômage augmenter depuis juin 2022. - JOEL SAGET / AFP / AFP
Maïwenn Furic

Maïwenn Furic

«Le chômage baisse partout en Europe, et il baisse en France moins vite qu’ailleurs en Europe », a affirmé Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, au micro de France Inter le 29 août. Alors interrogée sur l’enthousiasme du gouvernement devant la baisse du chômage en France, elle avait tenu à nuancer : « La France reste au-dessus de la moyenne européenne en termes de niveau de chômage. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’exécutif fait le bilan contraire. Interrogé par le Point la semaine dernière, Emmanuel Macron lui-même avançait : « Je vois qu’aucun pays n’a fait mieux que la France en matière de baisse du chômage (…) ces six dernières années. » Qu’en est-il vraiment ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Tout d’abord, est-ce que le chômage baisse réellement partout en Europe, comme l’affirme la patronne du syndicat ? Selon les données de l’agence de statistiques européenne, Eurostat, la tendance affiche effectivement qu’il y a plutôt une baisse. Le taux de chômage (selon la définition du Bureau international du travail, BIT) est passé de 6.1 % en juin 2022, à 5.9 % en juin de cette année.

Toutefois, il n’a pas diminué « partout en Europe », contrairement aux dires de Sophie Binet. Onze pays ont vu le chômage augmenter sur cette période, dont la Lituanie (+1.8 points), l’Autriche (+0.9 points) ou l’Estonie (+0.8 points).

Sur le long terme, la baisse du taux de chômage français est lente

Ensuite, est-il vrai de dire que ce taux de chômage baisse moins vite en France, qu’ailleurs en Europe ? En réalité, entre juin 2022 et juin 2023, le taux de chômage français a baissé plus rapidement qu’ailleurs en Europe : 0.4 points contre seulement 0.2 points.

Mais si l’on considère les données sur un plus long terme, la France n’est plus si bonne élève. Entre juin 2021 et juin 2023 par exemple, le taux de chômage européen a ainsi baissé plus rapidement que le taux de chômage français : 1.2 points pour l’UE contre 0.8 points pour l’hexagone.

Sophie Binet a finalement raison d’affirmer que « la France reste au-dessus de la moyenne européenne en termes de niveau de chômage ». Pour une moyenne à 6.1 % en juin en Europe, la France affichait un taux à 7.1 %. L’hexagone se classe seulement 22e sur les 27 pays de l’UE en matière de chômage, loin derrière Malte (2.6 %), qui occupe la première place. Les plus mauvais élèves sont la Grèce (11.1 %) et l’Espagne (11.7 %).

Sujets liés