L’outplacement : une aide pour rebondir

© 20 minutes

— 

En cours de licenciement, certains salariés se voient proposer un outplacement lors de leur négociation de départ. Son principe : un consultant en ressources humaines accompagne la personne licenciée pendant plusieurs mois. L’objectif est de lui permettre de retrouver un emploi le plus rapidement possible grâce à une préparation intensive. La prestation démarre par une phase de bilan pendant laquelle la personne licenciée dresse l’inventaire de ses expériences professionnelles, ses compétences, ses lacunes et ses aspirations. Cette réflexion doit permettre de redéfinir un projet professionnel précis. Pour effectuer ce travail d’analyse, le bénéficiaire de l’outplacement participe à des entretiens avec son consultant, réalise des tests de personnalité, effectue des recherches documentaires, etc. Le cabinet d’outplacement qui le suit met généralement à sa disposition un bureau, un ordinateur, un téléphone ou un centre de documentation. Après la réflexion, place à l’action : le candidat participe à des ateliers en groupe et à des entretiens individuels avec son consultant, afin de peaufiner son CV, apprendre à stimuler son réseau relationnel ou à démarcher d’éventuels employeurs par téléphone. Le consultant l’aide aussi à répondre à des offres d’emploi, simule avec lui des entretiens de motivation, analyse les refus de certaines de ses candidatures. Ces efforts sont généralement payants car la majorité des bénéficiaires d’un outplacement retrouve un emploi dans les huit mois.

89 % des bénéficiaires d’un outplacement en 2002 ont retrouvé un emploi dans le cadre de ce dispositif.