«Une démarche qui s’est démocratisée»

© 20 minutes

— 

Autrefois réservé aux cadres, l’outplacement s’est démocratisé ces dernières années : il est désormais proposé à toute catégorie de salariés, indique Michel Gibert, consultant-expert pour le cabinet d’outplacement BPI. La demande émane généralement de grands groupes lors de plans sociaux. Plus rares sont les entreprises proposant cette démarche lors de licenciements individuels. Le bénéficiaire de la prestation est généralement accompagné pendant six à huit mois. Mais il est aussi possible d’opter pour une prestation qui ne prend fin que lorsque la personne a retrouvé un emploi. Pour qu’un outplacement soit efficace, il faut que le consultant et l’ancien salarié qu’il suit parlent le même langage. Le fait que les séances d’accompagnement se déroulent dans un climat de confiance est, en effet, une condition essentielle pour que le candidat retrouve une bonne image de lui-même. Il doit impérativement prendre conscience que, malgré un accident de parcours, il reste sur une ligne d’évolution de carrière. Pour autant, il ne doit pas omettre un travail critique sur lui-même qui lui permettra d’avancer.