La mobilité comme seule ligne de conduite

© 20 minutes

— 

Au cours de sa carrière, le responsable export doit continuer à se former, notamment lorsqu’il projette de conquérir un nouveau marché. Il peut par exemple suivre un stage lui permettant de se familiariser avec les droits de douane en vigueur dans un pays. Pour booster leur carrière, les responsables export ont tendance à changer d’employeur au bout de trois ou quatre ans : « Le fait de rester trop longtemps dans la même entreprise finit par être sclérosant. Or, ce métier exige du dynamisme et de l’ouverture d’esprit », commente Lucien Bertotti. L’évolution la plus courante est d’accepter un poste identique dans une entreprise plus importante. Mais il est aussi possible de devenir responsable filiale, directeur commercial ou marketing au sein d’un grand groupe. Enfin, certains professionnels s’installent à leur compte en tant que consultant export.