Commerce Les responsables export sont les garants de la présence des entreprises françaises à l’étranger

© 20 minutes

— 

Toujours à la conquête de nouveaux marchés à l’étranger, le responsable export fait souvent appel à sa connaissance de différentes cultures et à son précieux sens de la négociation. Un métier qui requiert goût du challenge et sens de l’initiative. n Ses missions Belgique, Suisse, Suède, Espagne, Liban, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Allemagne, Israël, République tchèque, ou encore Pologne représentent la zone d’exportation des produits multimédia de Memup. La marque française doit son expansion à l’international à Lucien Bertotti, son responsable export. A son arrivée chez Memup, il a bâti une nouvelle stratégie : « J’ai décidé de m’appuyer sur les enseignes de grande distribution françaises et les distributeurs informatiques chez lesquels Memup est déjà référencé, afin de pouvoir plus facilement pénétrer différents marchés à l’étranger », explique-t-il. Parallèlement, il se livre à un lourd travail de prospection afin de nouer des partenariats en direct avec des distributeurs qui servent les enseignes locales : « Pour faire connaître Memup, j’envoie à mes prospects une présentation de l’entreprise, des coupures de presse, des produits tests et des propositions commerciales. Et j’essaye, bien évidemment, d’obtenir des rendez-vous. » S’il parvient à convaincre le distributeur et l’enseigne de référencer ses produits, Lucien Bertotti définit avec eux les prix en fonction du marché local. Il doit ensuite oeuvrer pour « maintenir la porte ouverte ». Pour cela, il relance régulièrement ses partenaires : « Je fais un point avec eux sur les ventes des produits Memup et je leur propose de nouvelles offres ou des promotions. » n Les débouchés Les postes de responsables export ne sont pas proposés aux juniors, mais aux commerciaux export ayant au moins trois ans d’expérience. Des places sont à prendre à l’heure actuelle dans les PME. n Les salaires Un responsable export perçoit un fixe agrémenté d’une part variable dépendant des affaires générées par son activité. D’après Le Guide de tous les salaires 2004 (Editions Prat), il touche entre 41 350 E et 70 170 E par an en fonction de son expérience et de la taille de son entreprise.