Yannick Faure, ingénieur travaux

© 20 minutes

— 

« Ce métier génère de nombreux contacts humains passionnants. Je rencontre des clients très différents, ce qui s’avère très enrichissant. J’apprécie aussi la relation de confiance que j’ai nouée avec les chefs de chantier », confie Yannick Faure. les contraintes « Cette fonction est particulièrement prenante l’été, car je démarre ma journée de travail à 7 h pour l’achever à 19 h 30. Mais en hiver, mon emploi du temps est moins chargé. Autre facteur de fatigue : je passe beaucoup de temps en voiture pour aller d’un chantier à un autre. »