Des coups de pouce pour les intérimaires

Delphine Bancaud

— 

Les avantages sociaux ne sont pas l'apanage des salariés en CDI.

Les intérimaires

aussi bénéficient d'aides visant à améliorer leur vie quotidienne, grâce au Fonds d'action sociale du travail temporaire (Fastt). Et pour venir en aide à ces précaires, touchés de plein fouet par la baisse des missions depuis le début de la crise, l'organisme a mis en oeuvre un plan d'action en janvier dernier. « Nous avons notamment assoupli les conditions d'ancienneté pour bénéficier de certains de nos services », explique Daniel Lascols, directeur du Fastt. Résultats des courses : « Malgré l'érosion de 30 % du nombre de missions d'intérim, les dispositifs du Fastt sont de plus en plus utilisés. » Tour d'horizon.

Celle-ci est proposée à partir de 6,36 eur par mois. Un tarif de solidarité pour les intérimaires aux revenus modestes est également prévu.

Un coaching logement est proposé à ceux qui sont en quête d'un appartement à louer, ainsi qu'un kit de recherche (modèles de candidature à présenter à un bailleur, guide pratique pour trouver des annonces, etc.). Dernière nouveauté du Fastt : le service Infobailleur, vers lequel les intérimaires peuvent orienter les propriétaires hésitant à leur louer leur bien. Ils peuvent aussi bénéficier de l'avance loca-pass pour financer leur dépôt de garantie et d'une subvention permettant de couvrir les honoraires d'agence immobilière. A noter également : le nouveau service Fastt-Mobili-Pro, qui permet à l'intérimaire de solliciter des solutions d'hébergement pour un déplacement professionnel. Enfin, ceux qui souhaitent accéder à la propriété bénéficient de conseils pour identifier les solutions de prêts, puis de crédits, à taux négociés.

Les parents ayant besoin d'une nounou occasionnelle peuvent solliciter le service SOS garde d'enfants, qui se charge de leur en trouver une. Et grâce à la participation financière du Fastt, ils ne paieront qu'un euro de l'heure pour ce service, et pourront l'utiliser jusqu'à 150 heures par an. Les intérimaires justifiant de 450 heures de mission lors des douze derniers mois bénéficient aussi d'une aide à la scolarité (de 153 à 458 eur par enfant, selon leur niveau d'études) et d'une enveloppe allant jusqu'à 305 eur par an pour financer les vacances de leur progéniture. Des séjours à prix réduit pour les enfants de 4 à 16 ans sont aussi proposés.

Besoin d'une voiture ou d'un scooter pour se rendre au boulot ? Le service Mouv'emploi permet de louer un véhicule à faible coût, et ce, jusqu'à six mois. Parallèlement, les intérimaires justifiant de 450 heures de mission sur les douze derniers mois bénéficient d'une aide de 500 eur pour financer leur permis de conduire. A signaler aussi : la possibilité d'obtenir un crédit préférentiel pour l'achat d'un véhicule.

Un problème financier ou familial ? Une quarantaine d'assistantes sociales du Fastt sont accessibles pour épauler les intérimaires en toute confidentialité. Un soutien est également prévu aux personnes victimes d'un accident du travail (aide à domicile, garde d'enfants, soutien administratif, accompagnement dans un projet de reconversion professionnelle, etc). W