Assurances Interlocuteur des contractants, le conseiller commercial s’efforce de répondre à leurs attentes

© 20 minutes

— 

Egalement appelé agent commercial ou chargé de relations clientèle, le conseiller commercial en assurances doit trouver de nouveaux clients ou tenter de fidéliser les anciens. Un métier qui requiert une grande disponibilité et des connaissances solides, notamment en droit patrimonial et en fiscalité. n Ses missions Chargé de relations clientèle pour Axa France, Laurent Queyla, 36 ans, exerce sur la plate-forme de Wasquehal (près de Lille). « Mon rôle consiste à répondre aux questions des clients de la compagnie, principalement lorsqu’elles concernent les contrats d’assurance-vie », explique-t-il. Sa journée de travail est scindée en deux : le matin, il téléphone à ses clients et l’après-midi, il traite les requêtes écrites. « Un contractant peut ainsi me demander de débloquer des fonds afin de financer un projet personnel. Dans ce cas, je lui prodigue des conseils afin de lui éviter des pénalités fiscales. Un autre peut vouloir diminuer les versements mensuels pour son assurance-vie, un troisième peut me solliciter afin de débloquer le capital de son conjoint en cas de décès de ce dernier, etc. », explique Laurent Queyla. Traçabilité oblige, toutes les interventions du professionnel sont consignées dans des fichiers informatiques. Celui-ci doit aussi transmettre aux commerciaux qui sont sur le terrain les informations importantes sur les exigences des clients. Par ailleurs, Laurent Queyla consacre 25 % de son temps de travail à répondre aux demandes des contractants en matière d’assurance automobile, habitation, scolaire et santé. n Les débouchés Ils sont d’autant plus nombreux que les compagnies d’assurances doivent faire face aux départs en retraite massifs de la génération du baby-boom et à un taux de rotation du personnel important pour les fonctions commerciales. n Les salaires Ils sont généralement composés d’un fixe et d’une part variable : chez Axa France, les chargés de relations clientèle touchent chaque trimestre une prime individuelle et une prime d’équipe. Leur rémunération avoisine les 20 388 e brut en début de carrière. Mais, selon Le Guide de tous les salaires 2004 (Prat Editions), un conseiller de vente en assurance perçoit en moyenne entre 25 236 et 37 040 e brut par an.