« Pour rien au monde, je ne changerais de métier »

— 

« Après avoir été directeur administratif et financier pendant douze ans, j'ai effectué une mission de management de transition pendant six mois. Une expérience riche qui m'a ouvert des horizons. Après être retourné au salariat pendant quatre ans, j'ai décidé de changer de cap en 2005 en devenant définitivement manager de transition. Je me suis adressé à plusieurs cabinets de management de transition pour qu'ils me fournissent des missions en contrôle financier. J'en ai déjà enchaîné six dans des environnements totalement différents : à la Bourse de Paris, dans une société de meubles, pour une entreprise agroalimentaire... Impossible de tomber dans la routine ! Le fait de ne plus avoir de lien de subordination change ma relation au travail : je bénéficie d'une liberté d'expression totale, qui me permet de prendre des décisions fortes rapidement. J'apprécie aussi la richesse intellectuelle de chaque mission. Le seul bémol de cette forme de travail est la période d'intermission. Il faut savoir anticiper afin qu'elle ne dure pas. Par ailleurs, les missions étant très prenantes, il n'est pas toujours facile de gérer ma vie privée. Mais malgré ces désagréments, pour rien au monde je ne changerais de métier. » W