Le chef de secteur en connaît un rayon

Delphine Bancaud

— 

Inconnu des clients, le chef de secteur joue pourtant un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement d'un hypermarché. Responsable d'un département entier du magasin (produits frais, textile, caisses, etc.), il encadre le travail des chefs de rayon. Un oeil sur le chiffre d'affaires, il propose des animations, supervise son équipe et veille aux stocks.

A tout juste 25 ans, Aurélie Daffort a déjà un beau parcours professionnel derrière elle. Titulaire d'un master en ressources humaines, elle intègre Auchan en juillet 2005 en tant que chef de caisse. En janvier 2008, elle passe chef de secteur caisse à Saint-Priest, près de Lyon. Une ascension rapide qui témoigne du fort potentiel de la jeune femme. Aujourd'hui à la tête d'une équipe de 220 personnes, Aurélie Daffort fait également partie du comité de direction du magasin. D'où ses journées bien chargées : « Je commence mon travail à 8 h du matin en rendant visite à mes cinq chefs de caisse. Je fais aussi un tour à la caisse centrale, à l'accueil et au stand crédit, dont je suis responsable », explique-t-elle. Un bon moyen de vérifier que tout est en ordre de marche avant l'ouverture. Les tâches d'Aurélie varient ensuite au jour le jour : « Mon rôle est de veiller à ce que le magasin dispose des bonnes ressources au bon moment. Je supervise donc le planning de mes équipes et je décide des embauches. Une grande part de mon travail est consacrée à l'encadrement : je forme des employés à l'accueil des clients ou à la sécurité en caisse. J'anime aussi des réunions hebdomadaires avec mes chefs de caisse lors desquelles j'aborde différentes questions : la qualité de l'accueil, la rapidité du passage en caisse... » Et en cas de conflit avec un client à l'une des caisses ou à l'accueil, Aurélie Daffort n'hésite pas à prêter main-forte à son équipe.

Le chef de secteur touche entre 35 000 et 50 000 euros brut annuel, selon son expérience. Sa rémunération est composée d'un fixe, d'une part variable individuelle, sans oublier l'intéressement et la participation aux bénéfices de l'entreprise.

Des postes de chefs de secteur sont régulièrement à pourvoir dans les grandes enseignes. La promotion interne reste le canal privilégié pour y avoir accès. W