La formation, fil conducteur de la carrière

— 

Le poste de chef de secteur est le plus souvent accessible par la promotion interne des chefs de rayon. Ceux-ci sont au minimum titulaires d'un master 1 ou diplômés d'une école de commerce. Autre voie possible : être ­détenteur d'un BTS négociation et relation clients ou d'un DUT techniques de commercialisation et justifier d'environ cinq ans d'expérience.

Les rares postes de chefs de secteur à pourvoir en externe sont généralement réservés à des professionnels ayant exercé ce métier chez un concurrent. Quelle que soit la « provenance » de la recrue, les grands groupes de distribution prévoient généralement un cursus de formation en interne avant la prise de poste, destiné à la familiariser avec son nouveau métier et lui inculquer des bases en gestion des ressources humaines, contrôle de gestion, management...

Une fois en poste, le chef de secteur continue à se former en suivant des stages en gestion, management, droit du travail, développement personnel, prise de parole en public, gestion des conflits... Pour se tenir informé de l'actualité de son secteur, la lecture de LSA, magazine spécialiste de la distribution, est aussi recommandée.

S'il souhaite changer d'horizon, le chef de secteur peut faire une demande de mutation pour exercer son métier dans une autre région ou dans un autre pays, car les groupes de distribution ont des antennes aux quatre coins du globe. Et s'il désire changer de métier, il a le choix entre différentes fonctions : chargé de recrutement, directeur de magasin, responsable marketing, responsable du contrôle de gestion... W