Emploi : Le top des métiers qui embauchent le plus en France, selon Linkedin

TRAVAIL Le secteur commercial, celui du numérique et de la santé, sont les plus pourvoyeurs de postes depuis cinq ans

20 Minutes avec Agence
— 
Linkedin a dévoilé la liste des métiers les plus porteurs ces cinq dernières années.
Linkedin a dévoilé la liste des métiers les plus porteurs ces cinq dernières années. — Pixabay / Tumisu

Qu’il s’agisse de se reconvertir, d’acquérir de nouvelles expériences ou de choisir la bonne filière pour ses études, le classement des 25 métiers les plus demandés en France établi par Linkedin pourrait être précieux. Le réseau social professionnel s’est intéressé aux métiers qui ont le plus progressé au cours des cinq dernières années. Bilan : les secteurs du numérique, de la vente et du soin sont ceux qui fournissent le plus d’opportunités d’emploi. Tous ces métiers ne supposent pas un diplôme d’ingénieur ou BAC + 5 puisqu’un « un tiers sont accessibles avec un niveau bac + 2 ou licence » précise Linkedin.



A la première place de ce classement, on trouve le responsable des opérations commerciales. Sa tâche est de faciliter le travail des commerciaux en optimisant les processus et outils de vente (base de données clients, logiciel CRM…). En deuxième position : responsable du développement. Son rôle est de notamment « détecter les nouvelles opportunités du marché ». Les fonctions commerciales représentent un cinquième des postes du classement, comme celui de conseiller clientèle (4e), responsable de compte (8e), agent immobilier (20e) ou chargé des relations entreprises (21e).

Les métiers du numérique très demandés

Autre secteur très demandé, celui du numérique et de l’IT. On trouve les métiers d’ingénieur en fiabilité de site qui s’assure de la stabilité et de la bonne performance d’une application ou d’un site (5e), de consultant en télécommunications (7e), de chercheur en expérience utilisateur (11e), d’ingénieur machine learning (12e) ou encore de consultant data dont la charge est d’analyser et récolter « les données d’une entreprise ou d’une institution d’un point de vue marketing, organisationnel ou encore financier » (25e).

On trouve également de nombreux métiers qui ne sont pas liés directement aux nouvelles technologies comme celui d’assistant facturation en troisième position de ce classement ou de conseiller en insertion professionnelle (6e), de chargé de recrutement (9e) ou encore d’assistant de formation (16e). En raison de la pandémie, les métiers de la santé figurent aussi dans ce classement comme celui d’infirmier coordinateur (14e), ou de l’infirmier de santé au travail (15e).