Argenteuil : La mairie veut baisser une indemnité des agents en cas d’arrêt maladie trop long

ASSIDUITE Après une tentative de prime à la présence, le maire souhaite désormais rogner une indemnité pour les agents absents plus de 15 jours pour arrêt maladie des agents

20 Minutes avec agence
— 
Une première mesure du maire Georges Mothron avait été retoquée parla justice.
Une première mesure du maire Georges Mothron avait été retoquée parla justice. — SIPA PRESS

Environ 120 agents municipaux d'Argenteuil (Val-d'Oise) participent ce lundi à un mouvement de grève, indique Le Parisien. Ils sont opposés à une proposition du maire. Georges Mothron (LR) souhaite en effet instaurer une pénalité financière pour les agents qui poseraient plus de 15 jours d’arrêt maladie dans l’année. 

Cette diminution de l’indemnité de fonction suggestion et expertise ne s'appliquerait pas pendant l'état d'urgence sanitaire, a précisé le maire. Au delà de 15 jours d'arrêt maladie, le montant versé serait réduit d’un trentième par journée d’arrêt. Les agents seraient néanmoins assurés de conserver la moitié de l' indemnité quoi qu'il arrive. 

Les syndicats vent debout 

Le projet passe toujours mal auprès des syndicats CGT et FSU. Une décision du maire avait déjà été contestée devant la justice. En 2017, Geroges Mothron avait mis en place une « prime de présentéisme » fixée à 500 euros. Cette dernière devait être réduite d'un quart par jour de maladie ou de grève. La mesure avait été retoquée par la cour administrative d’appel de Versailles en août.