Clermont-Ferrand : Leur patron disparaît du jour au lendemain sans prévenir, des salariés désemparés

MAUVAISE SURPRISE Les employés s'inquiètent notamment pour leur paie de septembre, qui n'a pas été versée, et pour celles à venir

20 Minutes avec agence
— 
La fin des travaux dans les Yvelines est prévue à l'automne 2023.
La fin des travaux dans les Yvelines est prévue à l'automne 2023. — Life-Of-Pix / Pixabay

A Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), plus d’une trentaine de salariés du BTP sont désemparés. Depuis une semaine, leur patron ne donne plus signe de vie.

« Il a disparu, du jour au lendemain. Tous les bureaux sont vidés, il n’y a plus rien, plus un stylo, plus une gomme », raconte un chef de chantier depuis un an dans l’entreprise BTP Croiset, à France Bleu Pays d'Auvergne ce mercredi.

« L’urgence c’est d’obtenir les salaires manquants »

« Il n’a plus ses téléphones », ajoute un autre employé de la société. S’ils essaient de gérer les appels des clients, des fournisseurs mais aussi les demandes des autres salariés, les employés s’inquiètent notamment pour la paie. En septembre, ils n’ont rien reçu. « On ne peut pas payer les factures, les relances des banques, ça va être les huissiers qui vont commencer à arriver à la porte peut-être. On verra, pour l’instant c’est critique. »

Face à cette situation, les salariés ont demandé de l’aide à la CGT construction. « L’urgence c’est d’obtenir les salaires manquants. Ils ne peuvent pas s’inscrire tout de suite à Pôle emploi parce qu’ils ne sont pas licenciés, il faut donc obtenir, soit du tribunal, soit par la liquidation judiciaire, que ces salariés soient licenciés », indique un syndicaliste. Mais les démarches risquent de prendre plusieurs mois.