Fonction publique : Une augmentation de salaire pour 1,2 million de fonctionnaires de catégorie C

EMPLOI La mesure s’inscrit dans une politique salariale plus globale visant à réduire les inégalités entre fonctionnaires

M.F avec AFP
— 
Fiche de paie, bulletin de salaire, illustration.
Fiche de paie, bulletin de salaire, illustration. — Philippe Huguen AFP

Le pouvoir d’achat d’environ 1,2 million de fonctionnaires va augmenter de 40 à 100 euros net par mois. Mardi, la ministre de la Transformation et de la fonction publiques Amélie de Montchalin a annoncé que la hausse de salaire concernera des employés de la fonction publique de catégorie C, ceux étant les plus proches du smic.

Cette augmentation vient compenser le fait que « le point d’indice n’augmentera pas », a précisé la ministre sur RMC et BFMTV. « L’augmenter de 1 %, ça coûte 2 milliards d’euros aux finances publiques », a-t-elle justifié, préférant une « enveloppe identique mais extrêmement ciblée » sur une catégorie de fonctionnaires. « Ça concerne 1,2 million d’agents dans les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière). J’utilise chaque euro d’argent public pour combler le déficit d’égalité pour s’assurer qu’on ne fait pas de saupoudrage, de l’électoralisme. »

Des inégalités hommes-femmes au niveau des salaires

La ministre reçoit mardi les organisations syndicales des 5,5 millions d’agents de la fonction publique à l’occasion d’un « rendez-vous salarial » qu’elles réclament depuis plusieurs mois. « On va aussi relever les salaires des contractuels et s’assurer qu’ils sont tous au-dessus du smic. On va s’assurer qu’il y a beaucoup de promotions, on va lancer un baromètre de l’égalité comme dans le privé. Depuis 2017, on a une politique salariale cohérente », a assuré Amélie de Montchalin.

« On était en retard sur des métiers comme les enseignants, les forces de l’ordre, les soignants, a-t-elle reconnu. Il y a aussi des inégalités au sein de la fonction publique sur les bas salaires, entre Paris et la province, les hommes et les femmes. » « Je cible les actions. Nous sommes en train de faire en sorte que dès le 1er janvier 2022 tous les agents de l’Etat auront 15 euros par mois sur leur feuille de paie pour les aider à payer leur mutuelle, a-t-elle rappelé. Ensuite tous les fonctionnaires, entre 2024 et 2026, auront la prise en charge de 50 % de leur mutuelle santé. »