Fonctionnaires, les Français vous aiment

EXCLUSIF Les résultats d'un sondage «20 Minutes»-France Info-Obea-Infraforces...

Luc Lemaire

— 

C'est pratiquement un plébiscite: 72% des Français ont une bonne image de leurs fonctionnaires et 73% en sont fiers. Même ceux qui n'ont aucun lien avec la fonction publique (ni eux ni les membres de leur famille n'y travaillent) se prononcent majoritairement en leur faveur (67%). Seules 4% des personnes interrogées se déclarent vraiment hostiles à leur égard, d'après un sondage «20 Minutes»-France Info, réalisé par l'institut Obea-Infraforces*.

La rémunération au mérite plébiscitée

Dans l'absolu, les Français seraient plutôt défavorables à une baisse des effectifs dans la fonction publique. Ils affirment même qu'il faut augmenter leur nombre dans les secteurs sensibles que sont la santé (92,5% sont pour des embauches), l'éducation (68,2%) ou la recherche (72,4%). Mais, dans le même temps, les Français se veulent réalistes: en ces temps de crise, et pour sauver le pouvoir d'achat des fonctionnaires, ils perçoivent finalement la baisse des effectifs comme un moindre mal, en comparaison de mesures qui conduiraient à une augmentation des dépenses de l'Etat. Du coup, c'est l'efficacité de la fonction publique qui est placée au centre des débats: plus de 60% des Français estiment que les fonctionnaires sont aussi efficaces que les salariés du privé, qu'ils savent se mobiliser pour les droits de tous les salariés (58%), qu'ils ne sont pas des «planqués» (74%), et qu'ils ne sont pas «payés à ne rien faire» (81,5%). Surprise: la rémunération au mérite séduit une part importante des personnes interrogées (76%), et des fonctionnaires eux-mêmes (70%).

Plutôt que de tirer à boulets rouges sur leurs fonctionnaires, les Français ont plutôt tendance à envier l'atout majeur de leur statut: la garantie de l'emploi. Ainsi, 73% recommanderaient à un proche d'entrer dans la fonction publique. Une fois sur deux, cet avis est motivé par le contexte de crise. Quant aux sondés, ont-ils déjà envisagé de travailler dans l'administration? Pas franchement, car seulement 18% des non-fonctionnaires y auraient déjà songé, se projetant davantage dans la fonction publique d'Etat (56%), que dans la territoriale (27,4%) et l'hospitalière (14,4%). Preuve aussi que les Français ont tendance à imaginer passer leur carrière soit dans le privé, soit dans le public, mais sans passerelle entre les deux secteurs. 

* Enquête réalisée par téléphone du 10 au 19 février 2009 auprès de 1.057 personnes âgées de 18 ans et plus, habitant en France métropolitaine. Echantillon national, représentatif constitué selon la méthode des quotas (selon le sexe, l'âge et la région).