Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
EMPLOIAprès le Covid-19, quels métiers recrutent encore à Toulouse ?

Toulouse : Quels sont les métiers qui recrutent dans un monde post-Covid ?

EMPLOI
Selon une étude de Pôle emploi, près de 53.000 embauches sont prévues cette année dans le bassin de Toulouse, plus durement éprouvé que d’autres par la crise du Covid-19. On vous dit dans quels secteurs sont ces postes
La place du Capitole à Toulouse, en avril 2021. Illustration.
La place du Capitole à Toulouse, en avril 2021. Illustration. - F. Scheiber - Sipa / SIPA
Hélène Ménal

Hélène Ménal

L'essentiel

  • Selon l’étude en besoins de main-d’œuvre de Pôle emploi, les employeurs prévoient 247.000 recrutements en Occitanie, dont 53.000 à Toulouse.
  • Les professions de santé font une entrée tonitruante dans le Top 5 des métiers les plus recherchés tandis que les ouvriers spécialisés de l’industrie sont en galère.
  • Les besoins en spécialistes informatiques baissent mais ils restent très convoités dans la Ville rose.

Alors que la crise sanitaire n’en finit plus de durer, l’horizon n’est pas totalement bouché sur le front de l'emploi. Si l’on se fie du moins à la fameuse étude annuelle des Besoins en main-d'oeuvre (BMO) des statisticiens de Pôle emploi, qui prend le pouls des employeurs et leur demande s’ils comptent embaucher cette année.

En Occitanie, il y a 246.580 projets de recrutements pour 2021, seulement 3,1 % de moins qu’en 2019, avant le Covid-19. De plus, 53.000 d’entre eux (soit 20 %) sont à pourvoir sur le bassin d’emploi de Toulouse. Un territoire, c’est officiel, plus durement touché par la crise en raison de ce que Serge Lemaître, le directeur régional de Pôle emploi appelle « le trou d’air de l’aéronautique ». Le grand Toulouse concentre 40 % des nouveaux chômeurs recensés depuis un an dans la région, soit 7.500 demandeurs d’emplois supplémentaires.

L’exception des informaticiens

Alors, quels sont ceux qui ont le plus de chances de (re)trouver ? Tout dépend en fait de l’échelle géographique. Si l’on considère toute l’Occitanie, la crise a modifié le marché de l’emploi. Elle a notamment propulsé les professions médicales, des infirmiers aux aides soignants, dans le Top 5 des métiers (non saisonniers) les plus recherchés, avec, c’est plus classique, les aides à domicile ou ménagères (6.750 recrutements prévus), les employés de cuisine et les agents d’entretien. En revanche, pour cause de trou d’air de l’aéronautique donc, les métiers pour lesquels les intentions d’embauche reculent le plus sont les ingénieurs en informatiques, les tourneurs fraiseurs et plus généralement les ouvriers qualifiés de l’industrie.

Mais à Toulouse, cadre (ou ingénieur ou responsable) informatique reste le métier le plus recherché, avec plus de 3.000 intentions de recrutement, comme le montre le tableau ci-dessous.

Le palmarès des métiers les plus recherchés par les employeurs actuellement dans le bassin d'emploi de Toulouse.
Le palmarès des métiers les plus recherchés par les employeurs actuellement dans le bassin d'emploi de Toulouse. - BMO Pôle emploi Occitanie

Enfin, quand 43 % des emplois pressentis en Occitanie sont saisonniers, leur proportion n’est que de 15 % sur le bassin d’emploi de Toulouse qui offre donc des perspectives d’emplois plus stables.

Sujets liés