New York : Des chauffeurs VTC se constituent en coopérative pour échapper à Uber

PROTECTION DES TRAVAILLEURS La création de cette coopérative devrait permettre aux chauffeurs de gagner entre 8 et 10 % de revenus supplémentaires pour chaque trajet

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: un VTC Uber.
Illustration: un VTC Uber. — Jeff Chiu/AP/SIPA

La résistance s’organise contre Uber, Lyft et toutes les entreprises de VTC qui n’emploient des chauffeurs qu’en tant qu’autoentrepreneurs. À New York, des chauffeurs ont lancé une coopérative afin de continuer à travailler en indépendant.

The Driver Cooperative sera ainsi possédée par chacun de ses employés. L’objectif est de monter une activité de VTC sans se placer sous le joug de Uber et consorts, rapporte In These Times relayé par Presse-Citron.

Plus de revenus à la clé

La coopérative ne possède pas encore sa propre application mais l’idée sera de proposer un service similaire aux autres applis de VTC. L’objectif sera de ne prélever que 15 % du tarif de chaque trajet (quand Uber en prend 25 %). Les dépenses en essence et en assurance seront aussi réduites.

Aucune stratégie publicitaire n’a été montée mais la Driver Cooperative espère bien se faire connaître par le bouche-à-oreille. A terme, les chauffeurs de la coopérative pensent pouvoir gagner entre 8 et 10 % en plus à chaque voyage. Si la coopérative réalise des bénéfices, ceux-ci seront reversés à tous les employés copropriétaires de la société sous forme de dividendes.

« Ni vie, ni sécurité, ni avenir »

Uber et les autres entreprises de VTC sont critiqués pour leur modèle. Elles n’emploient en effet les chauffeurs qu’en indépendants, une stratégie qui leur permet d’éviter de lourdes charges salariales.

« Au bout du compte, nous n’avons ni vie, ni sécurité, ni avenir », explique un chauffeur engagé dans la Driver Cooperative. « Nous en avons conscience et nous en souffrons. » Dans un rapport publié en 2020, la Fondation Jean-Jaurès incitait les travailleurs plombés par ce modèle économique à, justement, se regrouper en coopératives, précise Presse-Citron.