Les salariés handicapés de Tech’air sont en première ligne face au coronavirus

MOBILISATION Les 130 salariés de cette entreprise adaptée fabriquent des pièces indispensables au fonctionnement des respirateurs artificiels Air Liquide

Antoine Magallon

— 

Tech'air 4 Lancer le diaporama
Tech'air 4 — V. Point / 20 Minutes
  • Du 16 au 22 novembre se tient la semaine européenne pour l’emploi des personnes en situation de handicap (SEEPH)
  • 20 Minutes publie ce lundi 16 novembre un dossier spécial Inclusion consacré à l'insertion des personnes en situation de handicap en entreprise, dont voici un article
  • Ce reportage a été réalisé pendant le mois d'octobre 2020, avant le reconfinement

Qui aurait cru que la lutte contre le Covid se jouerait dans un bâtiment de la zone industrielle de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) ? Nous sommes chez Tech’air, un établissement et service d’aide par le travail (Esat), qui produit des dispositifs médicaux. Ici, tout a changé au mois de mars quand le carnet de commandes a explosé.

« Nous produisons une pièce en plastique, essentielle aux respirateurs artificiels de la marque Air Liquide, explique Henri-Aurélien Chopinaud, le directeur. Il en faut un par patient et nous livrons dans le monde entier. » De 400 exemplaires hebdomadaires, l’entreprise est passée à 20.000.

Une belle mobilisation pendant le premier confinement

« Nous employons 130 travailleurs handicapés qui ont tous des raisons de rester chez eux, sauf que le 17 mars, jour du confinement, 40 se sont portés volontaires pour travailler. » Si la cadence a ralenti cet été et que tous les employés ont réintégré les locaux, la lutte n’est pas terminée.

« En juin, nous avons eu à conditionner un million de tests sérologiques rapides, précise Henri-Aurélien Chopinaud. Là, c’est la même chose pour les tests antigéniques. » Un rythme difficile pour les organismes : « Ils ont été résilients et, pendant deux mois, on a tenu grâce à l’excitation et à des mails de félicitations… Un journaliste du Figaro a écrit : “Ces travailleurs handicapés, nouveaux héros dans l’ombre des soignants”. Mais quelle fierté  ! Eux qui sont toujours stigmatisés, vous imaginez ? »

Une abnégation reconnue jusqu’au sommet de l’Etat, puisque Aurélien Chopinaud, le directeur, et Anne, employée de l’entreprise depuis vingt-huit ans, ont été conviés pour représenter Tech’air au défilé du 14-Juillet.

Anne, un peu plus loin, soude un fil. « J’étais fatiguée, on a beaucoup travaillé, mais je pense qu’on a sauvé des vies », glisse-t-elle. A côté, Christelle brûle les particules nuisibles qui pourraient se trouver sur ce fil. « Pour une fois, on n’est pas mis de côté, se réjouit-elle. Si ça peut montrer aux gens qu’on peut travailler et que ce n’est pas parce qu’on est dans une entreprise adaptée qu’on est incapable de faire des choses…  » Bien au contraire.