La validation des acquis rate son examen

Delphine Bancaud - ©2008 20 minutes

— 

« La validation des acquis de l'expérience (VAE) n'a pas tenu ses promesses. » C'est ainsi qu'Eric Besson a résumé hier son rapport d'évaluation, commandé par le ministère du Travail. Instaurée en 2002, la VAE permet de faire reconnaître son expérience professionnelle pour obtenir un diplôme ou un titre.

Si le gouvernement reconnaît l'utilité du dispositif, son manque d'efficacité est pointé du doigt. « En 2006, sur 75 000 candidats à la VAE, seuls 26 000 ont décroché un diplôme ou titre. De plus, leur nombre est insuffisant au regard des 6 millions de bénéficiaires potentiels de la VAE », a expliqué Eric Besson. Sans oublier la mauvaise information du grand public, le trop grand nombre de diplômes et titres (15 000), l'accompagnement insuffisant des candidats, les délais trop longs avant de passer devant le jury et enfin la mauvaise exploitation par les entreprises. Le gouvernement va plancher sur une réforme de la VAE dont « les premiers effets devraient être ressentis début 2009 », a promis Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi.