Moins de 4% de travailleurs handicapés en emploi direct dans le privé

ECONOMIE La loi impose aux entreprises de plus de 20 salariés des secteurs privé et public d’employer 6 % de personnes handicapées...

20 Minutes avec AFP

— 

Handicap et travail (illustration).
Handicap et travail (illustration). — F. Durand / Sipa

Près de 460.000 travailleurs handicapés étaient employés en 2016 dans les entreprises privées de plus de 20 salariés, assujetties par la loi à une obligation d’embauche de 6 %, soit un taux d’emploi de 3,8 %, selon une étude du ministère du Travail publiée jeudi.

Ces 459.100 travailleurs handicapés étaient employés dans les 102.100 établissements soumis à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH), précise cette enquête annuelle de la Dares basée sur les chiffres de l’Agefiph (Association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

Cela représente 343.400 équivalents temps plein sur l’année, soit un taux d’emploi direct de 3,5 %, en hausse de 0,1 point par rapport à 2015. En « unité bénéficiaire », méthode de calcul retenue par la loi qui prend en compte le temps de travail et la durée de présence dans l’entreprise, ce taux atteint 3,8 %, stable par rapport à 2015.

Des travailleurs handicapés plus souvent à temps partiel

La loi impose aux entreprises de plus de 20 salariés des secteurs privé et public d’employer 6 % de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières qu’elles versent à l’Agefiph ou au FIPHFP (fonds d’insertion pour la fonction publique).

A défaut de recruter directement, une entreprise peut aussi recourir à des sous-traitants ou accueillir des stagiaires handicapés pour viser cet objectif.

Selon l’étude, plus de 8 entreprises sur 10 ont eu recours en 2016 à l’emploi direct de salariés, une part quasi-stable ces cinq dernières années. Environ 8 % des entreprises n’ont eu aucune démarche et ont uniquement versé leur contribution financière à l’Agefiph.

En 2016, parmi les 45.900 travailleurs handicapés recrutés pour la première fois, trois sur dix ont été embauchés en CDI, quatre sur dix en CDD et trois sur dix en intérim.

Les travailleurs handicapés sont plus souvent à temps partiel. Pour les femmes handicapées, la part se situe à 43 % contre 26 % de l’ensemble des femmes dans les entreprises concernées, et pour les hommes à 17 % contre 5 %.

Pour la fonction publique, le FIPHFP a chiffré en juin à 5,49 % le taux d’emploi des personnes handicapées en 2017, contre 5,32 % en 2016.