Les Millennials sont peu attirés par le métier de développeur informatique

SONDAGE Les 18-34 ans ne sont pas emballés par cette profession qu'ils connaissent mal...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une personne devant un ordinateur.
Illustration d'une personne devant un ordinateur. — O. Gabriel / 20 Minutes

On pourrait croire les « Millenials » attirés par la profession de développeur informatique, son image, la forte demande des entreprises et les salaires intéressants qui en découlent. Il n’en est rien. Une nette majorité des 18-34 ans n’est pas intéressée par ce métier, selon une étude réalisée par le cabinet britannique YouGov.

Réalisé auprès de 1.005 jeunes, le sondage montre que 73 % des femmes et 57 % des hommes ne porte pas d’intérêt particulier au métier de développeur. Parmi les raisons, on trouve les scandales sexistes dans certaines écoles d’informatiques et l’état d’esprit machiste qui règne dans certaines entreprises, relaie Les Echos. Mais si le métier peine à séduire, c’est aussi parce qu’il est mal connu : seuls 26 % des sondés disent connaître « parfaitement » les tâches d’un développeur.

Rectifier l’image du développeur

« L’informatique reste quelque chose de très abstrait dans l’esprit des jeunes », estime Marie-Benoîte Chesnais, directrice de CA Technologies qui a commandé le sondage. « D’où la nécessité de les sensibiliser au plus tôt, de manière pratique et ludique, pour montrer comment le numérique s’impose dans la vie quotidienne. »

L’objectif est de moderniser l’image souvent erronée de ce métier. « Beaucoup de jeunes ont une image vieillotte du développeur, le percevant comme un solitaire rivé à son écran, alors que la réalité a radicalement changé », assure la spécialiste. Il y a donc besoin de redorer l’image de la profession, notamment pour remplir les 13.000 postes d’informaticien vacants en France – sans compter les futurs emplois créés par le développement de l’intelligence artificielle.