Montpellier: Les intentions d’embauche en forte hausse dans l’Hérault

EMPLOI Avec 44.400 projets de recrutement, le marché de l’emploi dans l’Hérault poursuit son embellie, notamment dans le domaine des services à la personne et aux entreprises…

Jerome Diesnis

— 

Illustration d'une personne âgée et de son aide soignante.
Illustration d'une personne âgée et de son aide soignante. — SERGE POUZET/SIPA
  • Les projets de recrutement dans l'Hérault s’élèvent à 44.400, en hausse de six points par rapport à 2017. 38% concernent des CDI et 17% des CDD supérieurs à 6 mois.
  • Une majorité d’embauches concerne les domaines des services à la personne et aux entreprises, dans un bassin où le poids de l’industrie est faible. Dans ces secteurs d'activité les difficultés d'embauches y sont aussi les plus importantes.

Un taux de chômage en recul (à 12,6 %, en baisse de 1,4 point sur l’année), les embauches dans l’intérim et la construction qui repartent à la hausse, des projets de recrutement en nette augmentation dans tous les secteurs d’activité : tous les voyants de l’emploi sont au vert dans l’Hérault.

Selon les chiffres annoncés par Pôle emploi, issus du retour des questionnaires envoyés aux entreprises du département, les projets de recrutement s’élèvent à 44.400, en hausse de six points par rapport à 2017. « 38 % concernent des CDI et 17 % des CDD supérieurs à 6 mois », évoque Joseph Sanfilippo, le directeur territorial. Les années précédentes, 80 % des intentions d’embauche s’étaient concrétisées par une embauche.

Les très petites entreprises premiers recruteurs

Véritables boosters, les TPE qui représentent à eux seuls 56 % des intentions d’embauche. Avec, sans surprise, une majorité d’emplois dans les domaines des services à la personne et aux entreprises, dans un bassin d’emploi où le poids de l’industrie est faible. Montpellier et sa région concentrent la moitié des perspectives d’embauches, mais tous les bassins d’emplois sont concernés.

Les deux tiers des intentions d’embauche concernent ce secteur en plein développement… et en manque de candidats. Les employés de maison et personnels de ménages, les assistantes maternelles et les aides à domicile et aides ménagères sont les trois métiers où les difficultés de recrutement sont les plus marquées. « La pénurie de candidats est liée à l’adéquation entre le profil et les difficultés liées à la nature du poste » ; explique Joseph Sanfilippo.

Les métiers de l‘aide à la personne ont le vent en poupe. Une bonne idée pour ceux qui cherchent un secteur d’activité dans lequel à se former.