20 Minutes : Actualités et infos en direct
SOCIETELes cadres, parmi les employés les plus matinaux des entreprises

Les cadres, parmi les employés les plus matinaux des entreprises

SOCIETEC’est en province, et notamment dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté et en Auvergne-Rhône-Alpes que se trouvent « les meilleurs élèves »...
Les cadres sont parmi les employés les plus matinaux des entreprises
Les cadres sont parmi les employés les plus matinaux des entreprises - LUDOVIC MARIN / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Dans les entreprises, les cadres comptent parmi « les employés les plus matinaux ». Toutefois, il existe un « clivage géographique » et la jeunesse est « un peu moins rigoureuse » concernant les horaires, selon une étude de Cadremploi publiée ce jeudi.

L’étude, basée sur un questionnaire adressé à un échantillon de 1.900 personnes, souligne qu'« avec des postes à responsabilité, les cadres comptent parmi les employés les plus matinaux de l’entreprise » et précise qu’ils sont « 76 % à arriver avant 9h » et même « 24 % avant 8h ».

Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes bons élèves

C’est en province, et notamment dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté et en Auvergne-Rhône-Alpes que se trouvent « les meilleurs élèves » en termes de présence matinale sur le lieu de travail, selon le rapport qui évoque « un clivage net entre les Franciliens et les provinciaux ».

« En prise avec les désagréments réguliers des transports en commun et les embouteillages quotidiens, les Franciliens représentent 30 % des salariés arrivant après 9h », indique l’étude.

Plus efficaces le matin, 80 % des cadres déclarent quitter le travail avant 19h. « Une tendance » observée notamment chez les 25 ans, dont « les plages de départ privilégiées sont 17h30-18h et 18h-18h30 (20 % et 30 %) ».

Les pauses café des jeunes plus longues

L’étude de Cadremploi observe également un clivage générationnel en ce qui concerne les temps de pause.

« Si parmi les sondés, la moitié (51 %) s’accorde des "breaks" entre 30 minutes et une heure, les moins de 25 ans sont une bonne partie à s’éclipser entre une heure et une heure trente (30 %) » pour déjeuner.

Les pauses café sont également plus longues chez les jeunes cadres : un quart d’heure en moyenne contre moins de 10 minutes pour les 56-65 ans.

L’étude relève finalement « une tendance assez inédite » dans un contexte de « pleine évolution du travail salarié ». Alors que la jeunesse est identifiée dans l’étude comme « un peu moins rigoureuse que ses aînés » en ce qui concerne les horaires de travail, les jeunes cadres sont plus nombreux que la moyenne à penser que l’on peut encore imposer des horaires stricts : 55 % contre 52 % pour l’ensemble des sondés.

Sujets liés