CDI, intérim, bon plan étudiant... Où chercher votre job à Strasbourg?

TRAVAIL Ce vendredi à 18h, le gouvernement dévoile le nombre de chômeurs inscrits fin octobre sur les listes de Pôle emploi. « 20 Minutes » vous liste les branches qui recrutent, celles qui sont bouchées, etc. dans l’agglomération strasbourgeoise…

Alexia Ighirri

— 

CDI, intérim, bon plan étudiant... Où chercher votre job à Strasbourg? (Archives)
CDI, intérim, bon plan étudiant... Où chercher votre job à Strasbourg? (Archives) — G. VARELA / 20 MINUTES
  • Les chiffres du chômage vont être publiés ce vendredi.
  • « 20 Minutes » propose une photographie de la situation de l’emploi dans l’agglomération strasbourgeoise.

Il est toujours scruté, commenté. Ce vendredi à 18h sera dévoilé le nombre de chômeurs inscrits fin octobre sur les listes de Pôle emploi. 20 Minutes a néanmoins décidé de laisser un peu les chiffres de côté pour vous parler des secteurs qui recrutent ou non, des opportunités que vous soyez cadres ou étudiants, à Strasbourg.

Quels secteurs offrent des CDI ? Pour Claude Rouillon, directeur territorial du Bas-Rhin chez Pôle emploi Grand-Est, « il est aujourd’hui facile de répondre à cela : 85 % des recrutements se font dans le tertiaire. Avec beaucoup de diversité, mais les deux principaux domaines sont l’informatique puis la recherche et développement ». Suivi des contrats à durée indéterminée proposés, à Strasbourg, dans l’audiovisuel et la diffusion, dans les télécommunications, dans les services administratifs et dans les activités liées à la santé selon les chiffres de Pôle emploi.

Sans oublier l’industrie. « Ce n’est que 8 % des recrutements, mais il faut savoir qu’il y a des opportunités en Allemagne et qui ne sont pas prises en compte dans ce chiffre », souligne Claude Rouillon.

Les cinq postes en CDI qui recrutent le plus à Strasbourg selon Indeed :
-ingénieur
-développeur
-commercial
-technico-commercial
-ingénieur études et développement

Top 5 des métiers en CDI pour lesquels on trouve actuellement le plus d’offres sur la plateforme Monster à Strasbourg :
-ingénieur commercial
-développeur informatique
-ingénieur système
-expert réseaux
-technicien informatique

Quels secteurs sont bouchés ? S’il y a encore un petit turn-over, Claude Rouillon indique « qu’il n’y a plus de recrutement en masse pour les postes de secrétaires ». Le directeur territorial de Pôle emploi pointe aussi le peu d’offres dans les secteurs de la métallurgie et fabrication de produits métalliques ou encore de la fabrication de textiles, industries de l’habillement, du cuir et de la chaussure.

Où l’intérim place les intérimaires ?  Selon Prism'emploi, l’industrie a capté en septembre 56,9 % des effectifs intérimaires. Claude Rouillon précise : « Le secteur de la fabrication de produits industriels (ouvriers de production), la construction ou encore le transport. Lorsque l’intérim est recruté, ce sont des prémices à une reprise. Cela permet aux entreprises d’accepter des commandes mais ensuite elles embauchent. »

Comment se porte l’emploi des cadres dans votre zone ? En lien avec les domaines de l’informatique et de l’ingénierie dans l’industrie, « on constate une embellie depuis début 2017 sur l’Alsace. On a pourtant une pénurie dans ces secteurs de demandeurs à la hauteur des demandes des entreprises », analyse le directeur territorial de Pôle emploi, qui mène un travail avec les élus du conseil régional pour adapter les formations aux besoins des entreprises.

Quel est le bon plan job pour les étudiants chez vous ? Avec quelque deux millions de visiteurs attendus au marché de Noël, les restaurateurs et bars auront bien besoin d’un coup de main. « Il y a du boulot pour les étudiants bien sûr », a confirmé Jacques Chomentowski, patron du Cocolobo à Strasbourg et secrétaire général de l’UMIH 67. Le secteur peinant à recruter, une plateforme a été mise en ligne pour permettre la mise en relation gratuite et rapide entre ceux qui candidatent et les professionnels qui recherchent.

Bien évidemment, l’offre de petits boulots dans la restauration et l’hôtellerie vaut aussi pour la période estivale. Entre ces deux périodes, les étudiants peuvent consulter les offres centralisées par le Service Jobs de l'université de Strasbourg. « Notre première source d’alimentation est l’université elle-même. Pour beaucoup d’étudiants, c’est un bon plan que de travailler sur son lieu d’étude. On n’a déjà pas besoin de se déplacer, affirme Diane Dupront du Service de la vie universitaire. Beaucoup de composantes de l’Unistra ou les bibliothèques embauchent. Nous, on a 120 personnes embauchées pour différentes tâches à l’accueil ou l’événementiel, par exemple. Les annonces trouvent vite preneurs : quand je poste une offre, on peut avoir entre 100 et 300 demandes. » Une cinquantaine d’offres y arrive aussi de l’extérieur, pour des inventaires dans des grandes chaînes de distribution ou pour l’organisation de festivals voire sommets.

>> A lire aussi: A la recherche de petites mains pour les vendanges

A la fin de l’été et avant de retrouver leur cité U, les étudiants peuvent participer aux vendanges dans le vignoble alsacien. Il faut pour cela avoir 16 ans minimum et être apte physiquement. Plus d’un millier de personnes sont embauchées sur l’ensemble du vignoble de la région dans le cadre d’Alsace Vendanges, cellule mise en place par Pole emploi, l’Association des Viticulteurs d’Alsace et la Mutualité Sociale Agricole.