CDI, intérim, bon plan étudiant... Où chercher votre job à Paris et en Ile-de-France?

TRAVAIL Ce vendredi à 18h, le gouvernement dévoile le nombre de chômeurs inscrits fin octobre sur les listes de Pôle emploi. « 20 Minutes » vous liste les branches qui recrutent en CDI, en intérim et donne des bons plans à Paris et en Ile-de-France…

F.H.

— 

Un job dating organisé entre Pôle emploi et Manpower. (Illustration)
Un job dating organisé entre Pôle emploi et Manpower. (Illustration) — Fred.Scheiber
  • En 2017, l’emploi cadre devrait dépasser les 100.000 recrutements.
  • L'intérim connaît une légère diminution en Ile-de-France, mais est en chute libre en Seine-Saint-Denis.

Fin septembre, l’Ile-de-France comptait 672.330 demandeurs d’emploi de catégorie A, soit sur une année une hausse de 0,7 %. Ce vendredi à 18h, les chiffres pour le mois d’octobre vont être dévoilés mais ils ne sont plus commentés. Une décision prise par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, en mai.

>> A lire aussi: Muriel Pénicaud renouvelle la communication sur les chiffres du chômage 

Si le taux de chômage a augmenté entre septembre 2016 et septembre 2017, l’Ile-de-France reste dynamique avec près de 350.000 projets de recrutement annoncés pour 2017, selon la publication Besoins de main-d'œuvre de Pôle emploi paru en avril. 20 Minutes s’est intéressé au marché de l’emploi dans la région. Décryptage.

>> Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en Ile-de-France en septembre 2017, catégories A et B et C par Département (données brutes)

Quels secteurs offrent des CDI ?

Selon les spécialistes de l’emploi, les services – aux entreprises et aux personnes – sont le principal secteur de recrutement en Ile-de-France. Pôle emploi annonçait que 77 % des 350.000 projets de recrutement venaient des services aux entreprises ou à la personne. Les trois métiers les plus recherchés dans la région pour des postes en CDI sont : ingénieurs et cadres d’études, R & D en informatique, chefs de projets informatiques, agents d’entretien locaux (y compris ATSEM) et aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine.

A Paris, les agents d’entretien locaux ne figurent pas dans le top 3 des métiers les plus recherchés. Mais l’on trouve artistes et professeurs d’art, viennent ensuite serveurs de cafés, de restaurents et commis et cadres administratifs, comptables et financiers. Pour le moteur de recherche d’emploi Indeed, le top 5 des métiers demandés est : consultant, développeur, chef de projet, hôte et ingénieur.

En Seine-et-Marne, le tourisme est pourvoyeur d’emplois avec notamment Disneyland Paris et Village Nature. Dans le Val-d’Oise, 1.800 personnes devaient être recrutées sur la période 2017-2018, annonce Pôle emploi, avec comme pôles principaux Grand Roissy et Orly.

>> A lire aussi : >> A lire aussi: Amazon va créer 1.000 emplois à Brétigny-sur-Orge en 2018

En Ile-de-France, aucun secteur ne recrute pas mais certains sont en perte de vitesse : la communication ou le marketing. D’autres proposent essentiellement des contrats précaires (culture, journalisme…).

>> A lire aussi: Plus du tiers des entreprises peinent à recruter en Ile-de-France

Où vont les intérimaires ?

En Ile-de-France, l’emploi intérimaire a connu une légère diminution de -0,6 % en septembre 2017 par rapport à septembre 2016 selon le baromètre publié par Prism'emploi. En 2014, l’intérim représentait plus de 90.000 emplois temps plein. Dans la région, les effectifs en intérim se concentrent principalement dans trois secteurs d’activité : les services (27,8 %), les transports (25,9 %) et l’industrie (24,4 %).

L’évolution des effectifs de ces trois secteurs est contrastée : hausse pour les transports (15,3 %), stagnation pour les services (0,9 %) et baisse dans l’industrie (-12,1 %). Dans les départements franciliens, on note une chute des effectifs intérimaires en Seine-Saint-Denis (-59,4 %) et une forte hausse dans le Val-de-Marne (+26,7 %).

Le site d’offres d’emploi Jobijoba note dans les opportunités de fin d'année des postes de préparateur de commandes en intérim à pourvoir chez les sites d’achats en ligne mais aussi des postes de chauffeur livreur.

Comment se porte l’emploi des cadres en Ile-de-France ?

Le marché de l’emploi cadre se porte très bien en Ile-de-France. L’année 2016 a été « un des plus hauts niveaux de recrutements » avec 98.560 recrutements, détaille l'Apec dans sa publication Perspectives de l’emploi cadres en Ile-de-France. Pour 2017, la barre des 100.000 recrutements devait être atteinte voire les 109.000.

Les services portent l’emploi cadre avec « plus de 8 embauches sur 10 », espérées pour 2017. L’Apec note que « ce sont les informaticiens qui seraient le plus souvent recherchés, dans un quart des embauches, suivis par les commerciaux et les cadres en études-R & D. » Dans l’enquête Besoins de main-d’œuvre de Pôle emploi, 20.000 intentions de recrutement – la plupart en CDI et pour l’essentiel à Paris et dans les Hauts-de-Seine – d’ingénieurs et cadres d’études, R & D en informatique, chefs de projets informatiques étaient prévues.

Quel bon plan étudiant pour cette fin d’année ?

La meilleure soirée de l’année approche pour le baby-sitting : le 31 décembre. Ce soir-là, quand les parents veulent profiter de leur réveillon, ils sont quittes à doubler (ou presque) le salaire horaire du/de la baby-sitter. « En moyenne, il faut compter 9 euros net pour une heure de baby-sitting, le 31 décembre, sur notre site, le tarif est à 15 euros », annonce Benjamin Suchard, le fondateur de Yoopies.fr. Il n’est pas rare de négocier un forfait pour la soirée : « 100 euros pour une garde de 20h à 2h », avance Benjamin Suchard dont le site mène un recensement de ses baby-sitters libres pour le réveillon.

Un Père Noël. (Illustration)
Un Père Noël. (Illustration) - Frederic Scheiber/20 Minutes

Autre emploi ponctuel de cette fin d’année : Père Noël. Jobijoba recense 31 propositions en Ile-de-France pour endosser un costume rouge et une grosse barbe blanche. « Il s’agit de quelques heures de missions à quelques jours, voire au mois. Les employeurs sont des grands magasins, des communes ou encore des particuliers », indique le site qui estime la rémunération entre « 12 à 15 euros de l’heure, soit 425 euros par semaine ». Keljob indique avoir 87 offres en CDD pour Noël.