20 Minutes : Actualités et infos en direct
EMPLOIHELP, je craque ! Mon chef est incompétent…

Que faire quand son chef est incompétent ?

EMPLOINotre coach Gilles Payet vous donne la marche à suivre pour supporter la situation..
Un homme se prend la tête dans les mains devant son ordinateur
Un homme se prend la tête dans les mains devant son ordinateur -  Francois Mori/AP/SIPA
Gilles Payet (contributeur)

Gilles Payet (contributeur)

Etre en résistance avec un manager est l’une des premières causes de . Et avoir un chef que l’on juge incompétent peut générer un mal-être très important. Dans cette situation, votre priorité est de faire la part des choses. Qualifiez l’incompétence de votre chef (manque de connaissances ? de vision ? de compréhension ?). Et listez en miroir tout ce qu’il sait malgré tout faire. En faisant ainsi, votre jugement sera plus précis. Et vous serez plus efficace pour agir.

Voici 3 postures possibles pour reprendre l’initiative.

Posture n°1 : la posture judo



Ne soyez plus dans le jugement. Et investissez-vous en restant centré sur votre champ de compétences. Affirmez-vous en apprenant aussi à dire non, de façon polie mais ferme, et en proposant toujours une solution. Cette posture vous redonnera de l’énergie et vous fera aussi repérer plus facilement par les autres collaborateurs de votre entreprise. Ça peut aider pour la suite.

Posture n°2 : la posture karaté



Les choses sont claires : vous voulez la peau (et peut-être aussi la place) de votre boss ! Vos armes : rencontre avec les RH ou le N + 1 de votre chef, mise en copie systématique à des personnes tierces de vos travaux, opposition frontale en réunion, démarche réseau au sein de l’entreprise. Cette posture peut être adaptée si, en plus de l’incompétence, il y a de la perversité, une réelle injustice ou de la manipulation de sa part. Une posture à manier cependant avec prudence. Mais c’est une carte qui peut être jouée dans des conditions extrêmes.

Posture n°3 : la posture nomade


Vous ! Avec une priorité à court terme : celle de ne plus être dans l’équipe de votre patron. Avec deux voies possibles : soit vous cherchez à intégrer un autre service. Soit vous mettez tout en œuvre pour quitter votre boîte : actualisation de votre CV et de vos profils et , réponse à des offres, candidatures spontanées + démarche réseau.

Dans tous les cas, l’idée est de ne pas rester passif face à cette situation. Bon courage dans vos démarches !


Gilles Payet est formateur, consultant RH animateur du blog Questions d’emploi et du site Mon coaching emploi sur lequel il édite des fiches pratiques et propose du coaching sur la recherche d’emploi et l’efficacité professionnelle.

Sujets liés