Comment se former quand on est travailleur indépendant

CONSEILS Non soumis au compte personnel de formation, les indépendants ont d’autres options pour continuer à se perfectionner...

Thomas Weill

— 

Les indépendants peuvent s’adresser aux Opca ou au réseau des chambres de métiers pour bénéficier d’une formation.
Les indépendants peuvent s’adresser aux Opca ou au réseau des chambres de métiers pour bénéficier d’une formation. — Superstock/Sipa

«Toute formation sur le temps de travail de l’indépendant, c’est du chiffre d’affaires en moins.» Jean-Guilhem Darré, délégué général du Syndicat des indépendants (SDI), sait à quel point il est difficile de trouver du temps pour se former quand on est indépendant. Paradoxal, puisque ces stages permettent de mieux gérer le temps passé à améliorer ses compétences, à condition de savoir à qui s’adresser.

Le champ des travailleurs indépendants regroupe de nombreuses catégories, comme les professions libérales, les artisans, ou les commerçants non salariés. Chacun dépend d’un organisme paritaire collecteur agréé (Opca) ou d’un fonds d’assurance formation (FAF) différent, à identifier pour prendre connaissance des solutions d’apprentissage. Ce sont eux qui valident les dossiers et remboursent les frais.

Par ailleurs, certaines catégories d’indépendants peuvent s’adresser à d’autres interlocuteurs que les Opca. «Le réseau des chambres de métiers propose des formations sur les responsabilités horizontales: la comptabilité, le juridique, la gestion du personnel…  Le savoir-faire pro est géré par les Opca et les organisations professionnelles», détaille François Moutot, directeur général des services de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA). Gilles Roman, ancien pharmacien aujourd’hui à la tête de son entreprise de peinture et revêtement, se tourne vers ces deux interlocuteurs pour gagner en compétences.

Mieux gérer son activité

«Grâce aux enseignements reçus, je peux mettre en place une vraie organisation. J’ai même été formé à mieux gérer mon budget et ça me permet de… continuer à me former. Au niveau des techniques décoratives, j’ai pu me positionner sur un marché plus haut de gamme. Je fais mes marges là-dessus», analyse-t-il.

Depuis qu’il a fondé son entreprise en 2010, Gilles Roman suit des formations chaque année, preuve qu’elles donnent les clés pour mieux gérer son activité.

>>> Lire notre dossier complet sur la formation continue ici