Les alternants ne sont pas tous imposables

Rédaction 20 Minutes

— 

Pour les impôts, il faut bien étudier sa situation : il y a de grosses différences entre les contrats d'alternance.
Pour les impôts, il faut bien étudier sa situation : il y a de grosses différences entre les contrats d'alternance. — SERGE POUZET/SIPA

IMPÔTS - Professionnalisation ou apprentissage, la déclaration dépend du type de contrat.

L’étudiant en alternance endosse un statut de salarié, il doit donc remplir sa feuille d’imposition... Même s’il n’est pas imposable! Le montant de sa déclaration dépendra de plusieurs critères.

Êtes-vous exonéré?

Premier cas de figure: les travailleurs en contrat d’apprentissage. Ils sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du Smic (soit 17.163€), ramené au prorata du nombre de mois travaillés. Attention, l’apprenti ne doit pas oublier de mentionner 0€ de revenus sur la feuille bleue pour recevoir un avis de non-imposition! Par contre, en cas de dépassement, il déclarera uniquement la partie supérieure du fameux montant plafond.

Deuxième cas de figure: les salariés en contrat de professionnalisation. Ceux-là ont l’obligation de déclarer l’ensemble de leurs revenus. Toutefois, les moins de 18 ans sont automatiquement rattachés au foyer fiscal de leurs parents, et n’ont donc rien à débourser. Une option que peuvent aussi envisager les étudiants en «contrat pro» de moins de 26 ans.

Quel foyer fiscal choisir?

Comment savoir alors s’il est judicieux ou non d’être affilié au domicile familial ? «Pour savoir ce que l’alternant doit déclarer et s’il est préférable d’être rattaché au foyer fiscal de ses parents, il suffit d’effectuer une simulation sur la calculette en ligne du site impots.gouv.fr», recommande la direction générale des finances publiques.

Il s’agit également d’un bon moyen de savoir s’il peut profiter de la prime pour l’emploi (PPE). Afin d’y avoir droit, la partie imposable des revenus perçus de l’étudiant en «contrat pro» doit être située entre 3.743 et 17.451€. Le travailleur en contrat d’apprentissage doit quant à lui gagner au moins 2. 906€ par an pour percevoir la PPE.

Emilie Kovacs

>>> Retrouvez l’ensemble de notre dossier sur la formation