Trouver les bons mots pour sensibiliser au handicap

Rédaction 20 Minutes

— 

Les Aventures d'Audrey, une BD sur l'intégration d'une handicapée dans le monde du travail.
Les Aventures d'Audrey, une BD sur l'intégration d'une handicapée dans le monde du travail. — Dessin et couleur : Peral pour CEGID

COMMUNICATION - Mise en place d'ateliers, création de bande dessinée, les entreprises redoublent d’idées pour sensibiliser au handicap.

« L’approche est plus ouverte. il existe désormais des supports ludiques qui parlent du handicap comme un sujet standard sans s’attarder sur une vision pathos », explique Stéphane Rivière, fondateur de Talentéo, réseau social professionnel dédié à l’emploi et au handicap.

Cegid, éditeur de logiciels de gestion, a sensibilisé ses collaborateurs au handicap, en diffusant, en 2011, la BD Les Aventures d’Audrey dessinée par Peral. Durant six semaines, ils ont suivi l’intégration de cette jeune femme, travailleuse handicapée chez Cegid. « Cette campagne a été jugée intéressante et utile pour atténuer certains stéréotypes », expose Pascal Guillemin, DRH de Cegid. Résultat : la saison 2 des Aventures d’Audrey démarre cette année. « La BD a plus d’impact qu’un long discours », ajoute-t-il. Recrutement, management, formation… Les thèmes abordés sont ancrés dans la réalité des personnes handicapées au travail.

Désacraliser le handicap

De son côté, Kone, entreprise spécialisée dans le secteur des ascenseurs, articule sa mission handicap sur un autre modèle. Elle coordonne, comme tous les ans, des événements à l’occasion de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Comme à chaque fois, l’accent est mis sur l’interactivité.

« Cette année, nous organisons un pitch elevator qui réunira dans un même ascenseur nos collaborateurs et des personnes handicapées. Un bureau sera aménagé avec les obstacles que rencontrent, sur le lieu de travail, des personnes en fauteuil roulant », détaille Constance de Montmarin, directrice du développement RH de Kone. Le but est de « désacraliser le handicap ». Et  ces moyens ludiques aident à « communiquer et appréhender les difficultés, pour mieux intégrer », poursuit-elle.
« Quel que soit le support, l’objectif reste le même : interpeller autrement, surprendre en utilisant des outils originaux qui parlent au plus grand nombre », témoigne Stéphane Rivière de Talentéo. Pour lui, si les retours de telles expériences sont « encore difficiles à mesurer », le handicap en entreprise est un sujet qui « tend doucement à se banaliser ».

Romain Lescurieux