Vos idées pour mieux intégrer les personnes handicapées au travail

Participatif Les internautes de «20 Minutes» donnent leurs pistes sur l’intégration au travail des personnes en situation de handicap...

Constance Daulon

— 

Les internautes remarquent qu’il faut aussi prendre en compte les handicaps qui ne se voient pas.
Les internautes remarquent qu’il faut aussi prendre en compte les handicaps qui ne se voient pas. — Sierakowski/Jochmans/Isopix/Sipa

A l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (Seeph), 20 Minutes a demandé à un panel de lecteurs et d’internautes ce qu’ils pensaient de l’intégration des personnes handicapées au travail. 46% des lecteurs ont remarqué des mesures concrètes dans leur environnement professionnel.

Parmi elles, beaucoup sont liées à l’accessibilité du lieu de travail avec la mise en place d’ascenseurs, de plateformes et de sanitaires adaptés. L’aménagement du poste de travail a aussi été noté à travers du matériel dédié comme des écrans, l’ergonomie des postes ou l’utilisation d’outils informatiques accessibles à tous.

Si les lecteurs de 20 Minutes constatent ces pratiques, ils proposent de faciliter l’accès des personnes handicapées aux parkings et aux escaliers. L’aménagement du temps de travail revient également avec des horaires plus flexibles et la possibilité de faire du télétravail.

D’autres proposent de miser sur la communication afin de connaître les besoins de ces employés et de ­sensibiliser au sujet les salariés, les responsables des relations humaines et les managers. Il faut donc être plus à l’écoute, «les mettre à l’aise» et «les intégrer en leur montrant le moins possible qu’ils sont en situation de handicap».

Comme les autres salariés

Pour certains, parler du handicap permet de «dédramatiser la situation». Pour d’autres, il ne faut pas faire remarquer leurs différences avec les autres employés. Des lecteurs pensent qu’établir des partenariats avec des structures d’intégration serait une bonne chose, tout comme la création d’une équipe dédiée au sein de l’entreprise.

D’autre part, beaucoup ont fait remarquer que le handicap le plus ­difficile à faire comprendre était celui qui ne se voyait pas, alors qu’il concerne une majorité de personnes en situation de handicap. L’image du fauteuil roulant ou de la canne blanche est aussi trop souvent utilisée pour illustrer le handicap. Des idées donc pour faire avancer les questions de fond et de forme.

>>>> Pour lire plus d'articles sur le handicap, rendez-vous sur notre site.