Des aides pour assurer l’avenir de vos enfants

© 20 minutes

— 

Qui dit rentrée implique frais scolaires onéreux. Pour venir en aide aux parents intérimaires, le Fastt propose des allocations de rentrée scolaire. Si votre enfant est au collège, vous toucherez 153 E, s’il est en BEP, en CAP ou au lycée, 229 E. S’il poursuit des études à la fac, l’enveloppe s’élèvera à 458 E (à condition qu’il soit âgé de 18 à 25 ans) et s’il est inscrit en BTS, DUT ou dans un autre établissement public, il bénéficiera d’une bourse d’études de 1 525 E (soit 152,50 E par mois pendant dix mois). Pour bénéficier de ces soutiens, vous devez justifier de 600 heures d’ancienneté dans l’intérim au cours des douze derniers mois. Pour toucher les aides à la scolarité, vous devez aussi justifier d’une mission entre le 1er août et le 30 septembre. Enfin, votre quotient familial doit correspondre à celui fixé par le Fastt.

les prêts à la consommation Vous souhaitez acheter une nouvelle voiture ? Vous pouvez emprunter de 1 525 à 7 263 E. Vous voulez effectuer une dépense exceptionnelle ? Vous pouvez emprunter de 1 525 à 3 812 E. De plus, vous pourrez fixer vous-même la durée du prêt (de douze à quarante-huit mois) en fonction de votre capacité de remboursement. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez être en mission au moment de votre demande et justifier de 1 600 heures de travail dans l’intérim au cours des vingt-quatre derniers mois.