Hewlett-Packard: Après sa scisson, le groupe pourrait supprimer encore jusqu'à 30.000 postes

SOCIAL Ces coupes cumulées dans les effectifs devraient d'ici fin octobre pourraient dépasser de près de 5% l'objectif de 55.000 suppressions postes fixées jusqu'ici...

20 Minutes avec agences

— 

Le groupe informatique américain Hewlett Packard prévoit de supprimer jusqu'à 33.300 emplois après sa scission prévue début novembre
Le groupe informatique américain Hewlett Packard prévoit de supprimer jusqu'à 33.300 emplois après sa scission prévue début novembre — Jean-Pierre Clatot AFP

Le groupe informatique américain Hewlett Packard, en train de préparer sa scission, a affirmé, ce mardi, que pour parvenir aux économies annoncées, il tablait sur 25.000 à 30.000 suppressions d'emplois dans la future société qui réunira ses activités de services en ligne et aux entreprises.

HP a effectivement prévu de se scinder début novembre en deux sociétés distinctes: HP Enterprise, qui se concentrera sur les services et pour laquelle un plan d'économies de 2,7 milliards de dollars par an a été présenté mardi, et HP Inc, qui rassemblera les activités dans les PC et imprimantes.

Hewlett-Packard regroupe les activités ordinateurs et imprimantes par mesure d'économie

Le groupe HP est déjà engagé depuis 2012 dans un lourd programme d'économies, avec des coupes cumulées dans ses effectifs qui devraient d'ici fin octobre dépasser de près de 5% l'objectif de 55.000 suppressions de postes fixées jusqu'ici, avait encore indiqué le mois dernier sa directrice financière, Cathie Lesjak. Elle avait à l'époque évoqué davantage de possibilités de réduire les coûts, mais sans donner de détails.

Des charges de restructuration évaluées à environ 2,7 milliards de dollars

«Nous avons fait une importante quantité de travail sur les quelques dernières années pour supprimer des coûts et simplifier les procédures, et ces mesures finales élimineront le besoin de futures restructurations», a assuré aux analystes Meg Whitman, l'actuelle PDG du groupe HP, qui prendra début novembre la tête de la société de services HP Enterprise.

Les mesures annoncées, ce mardi, sont censées permettre à HP Enterprise d'afficher à long terme une marge d'exploitation comprise entre 7% et 9%. Dans l'immédiat, elles se traduiront par des charges de restructuration évaluées à environ 2,7 milliards de dollars, que le groupe HP commencera à passer dans ses comptes du quatrième trimestre (clos fin octobre).