64 % des Français favorables à une réforme du CDD

SOCIETE Les jeunes de 18-24 ans sont ceux qui accueillent cette idée avec le plus d'enthousiasme...

20 Minutes avec agences

— 

Les embauches se font de plus en plus en CDD
Les embauches se font de plus en plus en CDD — Sipa

Les Français majoritairement favorables à un allongement des contrats à durée déterminée de 18 à 24 mois selon un sondage CSA* réalisé pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, publié ce vendredi.

Les jeunes sont les plus favorables aux mesures

Au total, près des deux tiers des Français (64 %) soutiennent les mesures. La même proportion des sondés s’accorde aussi sur la possibilité de renouveler les CDD à deux ou trois reprises. Parmi les plus favorables, les jeunes de 18-24 ans, qui sont 81 % à plébisciter l’allongement de la durée des CDD. 73 % d’entre eux se disent pour le renouvellement des contrats précaires deux ou trois fois.

Toujours plus de CDD parmi les embauches en 2013

Le CDI, un sujet qui divise

A contrario, les Français sont plus divisés sur la question du CDI, notamment sur allongement de la période d’essai et création d’un CDI avec facilitation de licenciement en cas difficultés économiques : 49 % des personnes interrogées soutiennent la première option, 45 % plébiscitent la seconde. Là, ce sont les plus de 65 ans qui y sont le plus favorables, avec respectivement 66 % et 52 % d’avis favorables.

Sur cette même thématique, le clivage gauche-droite, moins marqué dans les questions touchant aux CDD, apparaît à nouveau plus nettement, les sympathisants de droite y étant en majorité favorables (60 % pour l’allongement de la durée du CDI et 56 % pour la facilitation de licenciement) alors que ceux de gauche y sont majoritairement défavorables (56 % et 59 %).

Enfin, près de 6 Français sur 10 (57 %) soutiennent le plafonnement des indemnités de licenciement en cas de condamnation de l’employeur aux Prud’hommes. Ce pourcentage grimpe à 62 % pour les 18-24 ans.


*Sondage réalisé par téléphone du 2 au 3 juin à partir d’un échantillon représentatif de 1.008 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.