Job d'été: Les conseils des recruteurs pour se faire embaucher

EMPLOI Les recruteurs des domaines d'activité les plus porteurs livrent leurs conseils aux jeunes candidats…

Laure Cometti

— 

La restauration est l'un des secteurs proposant le plus de jobs d'été aux jeunes.
La restauration est l'un des secteurs proposant le plus de jobs d'été aux jeunes. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

L'été approche, il est temps de se mettre à chercher activement un job d'été si vous faites partie des trois jeunes sur quatre qui choisissent de travailler pendant la période estivale. Pour vous aider, de nombreux salons sont organisés dans toute la France, comme la Journée Jobs d’été prévue le 31 mars à Paris, sous la houlette du Centre d'information et d'orientation des Jeunes (CIDJ). Cette année, les organisateurs attendent 40 entreprises avec 6.000 postes à la clé. 20 Minutes vous livre leurs conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

Mettre ses préjugés de côté

Si tous les secteurs d’activité recrutent pendant l’été afin de remplacer leurs employés en congés, les domaines les plus porteurs sont la restauration, l’hôtellerie, l’animation, le commerce et les plateformes téléphoniques. Rien à voir avec le luxe, l’aviation ou les métiers animaliers qui font rêver les jeunes, «mais il faut aller au-delà des idées reçues», souligne Barbara Muntaner, rédactrice en chef du CIDJ. «Toute expérience professionnelle est bonne à prendre, poursuit-elle, car c’est l’occasion de commencer à construire son CV et de se former».

Lire aussi: Où trouver un job étudiant pour cet été?

«Peter Pan» s'abstenir dans l'animation

La plupart des secteurs acceptent les débutants quand il s’agit de job d’été, sauf dans domaine de l’animation pour lequel un diplôme reconnu par la profession est indispensable (BAFA, BAFD ou BP JEPS). «Nous orientons les candidats sans diplôme vers des structures qui leur permettront d’acquérir cette formation», explique Jérémi Geyter, président d’Eole Loisirs. Cet organisme qui propose des séjours sportifs et culturels à l’étranger pour enfants et adolescents espère recruter 70 personnes (50 postes équivalents BAFA et 20 BAFD). Le profil rédhibitoire: «le Peter Pan, un candidat certes sympa mais qui refuse de grandir et n'est pas capable d’encadrer des enfants. L’animateur joue un rôle éducatif, il doit faire attention à sa présentation et son langage», insiste Jérémi Geyter.

Langage soigné et anglais courant dans l'accueil

L'élocution est également cruciale dans les métiers de l’accueil. «Il est primordial d’avoir une présentation soignée, mais pas obligatoirement formelle», souligne Emilie Blanc, directrice du recrutement chez Pénélope Group. Un faux pas ? «Dire "ouais" ou "votre boîte m'intéresse" dénote un manque de sérieux». Cette société, qui compte parmi ses clients des entreprises du secteur de la finance, de la banque, de l’audiovisuel et des cabinets d’avocats, va recruter cet été 200 jeunes en Île-de-France, pour des CDD d’hôtes et hôtesse d’accueil d'une semaine minimum. Avis aux intéressés, c’est en août que le besoin est le plus important. La maîtrise de l’anglais est indispensable. S’être renseigné sur l’entreprise et parler une langue rare, comme le mandarin ou le russe, sont autant de bonus susceptibles de doper votre candidature.

Sens du service et esprit d’équipe dans la restauration

Dans la restauration et l’hôtellerie, c’est le «sens du service» qui prime. «Le candidat idéal doit aimer aller vers les gens et être capable d’aider les clients», explique Philippe Arrouas, manager recrutement et carrières chez McDonald’s. Le géant de la restauration rapide, qui emploie 40 % d’étudiants tout au long de l’année, cherche à pourvoir entre 250 et 300 postes pour l’Île-de-France, de juin à septembre. Pour les postes de barista, d’hôte de caisse ou d’équipier, nul besoin de diplôme mais il faut «être capable de s'adapter et de travailler en équipe, avec rigueur et motivation», résume le manager, qui précise que certains jeunes «piqués au ketchup» lors d'un job d'été souhaitent ensuite prolonger l’expérience.