Ces ex-chômeurs qui créent leur entreprise

20minutes.fr

— 

Une solution pour retrouver une activité lorsque l’on est au chômage : devenir chef d’entreprise. En 2003,près de 90 000 chômeurs ont ainsi monté leur boîte.Ces ernières années, des mesures ont été prises pour encourager l’esprit d’initiative des demandeurs d’emploi. Dans le cadre du Pare (plan d’aide au retour à l’emploi), ils peuvent continuer à être indemnisés lors de la phase de démarrage de leur entreprise pendant dix-huit mois s’ils ont moins de 50 ans, et sans limite de temps s’ils sont plus âgés.Pour ce faire, leur activité ne doit pas représenter plus de 70 % du salaire à partir duquel a été calculée leur indemnisation. Par ailleurs, les chômeurs entrepreneurs peuvent solliciter les aides suivantes.
Des informations gratuites L’ANPE a édité le guide «S’imaginer créateur d’entreprise ». Ceux qui veulent aller plus loin peuvent participer à l’atelier « Organiser son projet de création ou de reprise d’entreprise ».
Les formations Les chambres de commerce et d’industrie, l’Afpa, l’APCE, les boutiques de gestion organisent des stages dédiés à la création. Il est parfois possible de se faire financer une formation par l’Assedic.
L’Accre (aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise) Elle permet aux chômeurs créateurs de bénéficier d’une exonération de cotisations sociales
pendant un an.
L’Eden (encouragement au développement
d’entreprises nouvelles)
Il s’agit d’une avance à
taux zéro remboursable sur cinq ans proposée aux demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.
Les conseils d’experts Grâce aux chèques-conseils, les chômeurs peuvent obtenir des conseils de juristes ou de comptables à prix préférentiels.

Delphine Bancaud