Le service public offre une voie aux salariés du privé

FONCTION PUBLIQUE Devenir fonctionnaire après une carrière dans le privé ? C'est possible grâce...

Sylvie Laidet

— 

Devenir fonctionnaire après une carrière dans le privé ? C'est possible grâce aux « troisièmes concours ». Soucieux de diversifier ses troupes et ses compétences, l'Etat réserve en effet une partie des postes de fonctionnaires à des salariés du secteur privé, des travailleurs indépendants mais aussi à des élus ou des responsables d'associations justifiant de  quatre à huit ans (minimum) d'expérience professionnelle.Ces concours, accessibles sans condition de diplôme et de statut, offrent deux orientations aux lauréats. Soit suivre une formation dans certaines écoles de la fonction publique (Ecole nationale de l'administration, Ecole Nationale de la magistrature, Instituts régionaux d'administration, Institut national des études territoriales) avant de décrocher un poste. Soit, deuxième option possible, partir directement travailler au sein de différents ministères, administrations ou collectivités territoriales.En 2006, 462 candidats « 3e concours » ont été recrutés dans la fonction publique territoriale. Soit plus de 11 % des « embauches » totales. Entre 2000 et 2005, le nombre de reçus estampillés « 3e voie » au concours d'attaché d'administration centrale a doublé, passant de  30 à 60. Le taux de réussite  à ces concours est également encourageant. En 2004 dans la fonction publique d'Etat, il était de 17,5 % contre 7,8 % pour les concours externes classiques. En 2006 dans la « territoriale », il approchait les 15 %, contre 9,5 % pour les autres concours externes.