Les lauréats du concours territorial se cherchent un job tout seul

CONCOURS Contrairement aux pratiques de la fonction publique d'Etat, réussir un concours, et donc un troisième concours...

S. L.

— 

Contrairement aux pratiques de la fonction publique d'Etat, réussir un concours, et donc un troisième concours, de la « territoriale » ne vaut pas recrutement mais seulement inscription sur une liste d'aptitude nationale valable un an. C'est au lauréat de se rapprocher des collectivités susceptibles de recruter. Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) a mis en place un service emploi dans chacune de vingt-huit délégations régionales et met quotidiennement à jour en ligne la Bourse de l'emploi. La presse spécialisée (La Gazette des communes, La Lettre du cadre territorial...) recense également de nombreuses offres d'emploi. Si après un an de recherche, le lauréat est toujours sans poste, il peut demander le renouvellement de son inscription sur la liste d'aptitude.

rémunération Attention, même si l'ancienneté professionnelle est en partie prise en compte dans le calcul des traitements (maximum 7 ans pour un ancien cadre et deux ans pour les autres), la paie d'un fonctionnaire n'a rien à voir avec celle d'un cadre du privé. Entre le privé et le public, la perte financière peut atteindre 50 %. Et les évolutions de carrière sont également moins rémunératrices et plus longues à obtenir. Le prix de la sécurité de l'emploi.