« Un enseignement de qualité »

© 20 minutes

— 

J’ai décidé de m’inscrire en DESS en vue de me réorienter professionnellement, confie Elisabeth Malbec-Ferrero. Après une expérience de dix-sept ans comme assistante de direction dans le secteur spatial, j’ai souhaité changer de cap. Mon ambition : devenir responsable import-export. Pour atteindre cet objectif, j’ai décidé de suivre une formation spécialisée et j’ai postulé au DESS commerce international, option Europe de l’Est, proposé par l’université Paris-XII. En tant que demandeur d’emploi, j’espérais obtenir le financement de ma formation par l’ANPE, ce qui m’a été refusé. J’ai donc dû débourser 3 354 E pour l’année, mais l’université m’a octroyé un échelonnement de cette somme minorée. Un investissement que je ne regrette pas, car je bénéficie d’un enseignement de qualité, bien qu’encore un peu trop théorique à mon goût. Outre la trentaine d’heures de cours hebdomadaires, je dois fournir une vingtaine d’heures supplémentaires de travail personnel pour préparer des exposés et des devoirs. Bientôt, je partirai en stage pendant six mois. Une bonne occasion de prouver mes compétences dans l’espoir de me faire embaucher.