Les métiers du futur se dénichent dans le tertiaire

© 20 minutes

— 

Vous êtes lycéen ou étudiant et vous voulez connaître les voies qui offriront le plus de débouchés lorsque vous ferez vos premiers pas dans la vie active ? Bonne nouvelle : un rapport du Commissariat général du Plan, intitulé « Avenirs des métiers », fait le tour de la question. Première raison de vous réjouir : l’étude indique que le départ massif en retraite de la génération du baby-boom, à partir de 2005, provoquera un appel d’air en matière d’emploi. Vous ne serez, en effet, pas assez nombreux pour remplacer vos aînés et certains secteurs, tels que le tertiaire, devront faire face à des difficultés pour recruter. Certaines professions seront ainsi particulièrement concernées : les services aux particuliers (assistantes maternelles, aides familiales, employés de maison, agents d’entretien), les métiers de l’enseignement, de la fonction publique, de la formation, de la santé (infirmières, sages-femmes, aides-soignants), les professions juridiques, du BTP (ouvriers qualifiés et cadres), du transport (conducteurs de véhicule, employés qualifiés de la logistique), de la gestion (comptables), du commerce, de la banque (vendeurs cadres technico-commerciaux), cadres administratifs... En revanche, le secteur secondaire ne devrait pas être un aussi bon pourvoyeur d’emploi, hormis pour les métiers de la maintenance industrielle et des industries de process (chaînes de production automatisée). On assistera notamment à une baisse d’effectif concernant les industries légères (textile, cuir, habillement...), sans oublier le secteur agricole.

700 000 C’est le nombre de personnes qui devraient être recrutées chaque année en France, pour la décennie 2000-2010.