Comment décrocher un job outre-Manche

© 20 minutes

— 

Vous avez subitement envie de prendre l’Eurostar pour vous bâtir une nouvelle vie ? Bon point pour vous : le marché du travail anglais est assez fluide (le taux de chômage tourne autour de 6 %), ce qui permet aux étrangers d’être embauchés assez facilement. Autre aspect positif : les recruteurs anglais accordent une moindre importance aux diplômes que leurs confrères français. Par ailleurs, les évolutions de carrières semblent plus rapides outre-Manche que dans l’Hexagone. Certains métiers offrent de nombreux débouchés au Royaume-Uni : les financiers, les informaticiens, les professionnels médicaux et paramédicaux, les comptables... Autre constante : le secteur de l’hôtellerie-restauration recrute en permanence, notamment nombre d’étrangers qui n’ont qu’à frapper à la porte d’un employeur pour être embauchés. Sachez d’ailleurs qu’il existe, en Grande-Bretagne, de nombreux cabinets de recrutement spécialisés. Ils sont particulièrement efficaces. Concernant les aspects moins positifs de la patrie de Sa Gracieuse Majesté, sachez que le droit du travail y est moins strict qu’en France. Vous bénéficierez en outre de moins d’avantages sociaux (quatre semaines de congés, systèmes de retraite et d’assurance privés, pas de comité d’entreprise...) Quant à votre salaire, s’il paraît dans un premier temps plus attractif que celui que vous auriez touché en France, sachez que la vie au Royaume-Uni (surtout à Londres) est très chère (notamment pour le logement et le transport).

250 000 C’est le nombre de Français travaillant actuellement en Grande-Bretagne, dont la moitié à Londres.