«Ici, la hiérarchie est peu marquée»

© 20 minutes

— 

« Je vis à Londres depuis quatre ans, révèle Magali Cartier, 30 ans. A mon arrivée en Grande-Bretagne, j’ai été serveuse pendant dix mois, afin d’aguerrir mon niveau d’anglais et de prendre confiance en moi. J’ai ensuite décidé de chercher un travail plus en rapport avec ma formation (je suis titulaire d’un DESS de documentation). Pour ce faire, je me suis adressée à un cabinet de recrutement spécialisé. Quinze jours plus tard, j’ai décroché un poste d’assistante de responsable de base de données chez EGI, un site Internet spécialisé dans le domaine immobilier. Pour être acceptée par mes collègues, j’ai vite compris que je devais satisfaire au rituel du pub le vendredi soir ! J’ai aussi découvert les inconvénients et les avantages de la flexibilité du travail : si on est motivé, tout peut s’enchaîner très rapidement. De plus, la hiérarchie n’étant pas très marquée dans les entreprises anglaises, les nouvelles recrues sont vite responsabilisées, qu’elles soient anglaises ou non. J’ai donc été promue assez rapidement et suis devenue responsable de base de données un an après mon arrivée chez EGI. »