Jean-Philippe Dominguez : "Cela coûte moins cher aux entreprises"

— 

Trois questions à Jean-Philippe Dominguez, directeur rémunération du cabinet de conseil Oberthur Consultants.

Pourquoi les entreprises optent-elles pour d’autres
formes de rémunération ?

Cela leur coûte moins cher en charges sociales et reste réversible.

Et pour le salarié?

Les à-côtés salariaux comme l’intéressement ou la participation sont exonérés de l’impôt sur le revenu et soumis à moins de cotisations sociales.Mais ils ne sont pas non plus pris en compte pour le calcul de la retraite. Enfin, devenir actionnaire de sa boîte est un pari risqué, comme en témoigne l’expérience Vivendi Universal.

Faut-il alors profiter de l’épargne salariale ?

Elle est intéressante lorsque l’employeur complète les versements des salariés, mais à condition de pouvoir
diversifier les placements. Par exemple, en choisissant à la fois des fonds risqués à base d’actions et d’autres plus sûrs, comme les produits
monétaires.

Recueilli par S. L.