Tour d'horizon de la loi sur la participation

— 

La loi pour le développement de la participation et de l’actionnariat salarié crée, entre autres, un dividende du travail. Les entreprises seront ainsi incitées à distribuer un supplément de participation ou
d’intéressement. Des incitations fiscales sont aussi
prévues pour encourager la distribution d’actions gratuites à tous les salariés. Enfin, un livret d’épargne
salariale servira à informer les salariés des dispositifs en vigueur. Autre point, les salariés actionnaires pourront siéger au conseil d’administration à partir
de 3 % du capital. La mobilité sera aussi renforcée,
grâce la création d’uncongès mobilité ou une prime prévue pour les salariés d’entreprises différentes
ayant travaillé sur un même chantier.