«Une souplesse d’organisation»

© 20 minutes

— 

Lors de mon congé maternité, j’ai décidé de mettre à profit mon temps libre pour me former, confie Alexandra Knibbe, 28 ans. Le e-learning est apparu comme la solution idéale à ma situation et j’ai donc décidé de préparer la MSG (maîtrise de science et de gestion) de l’université Dauphine via le campus numérique Canege. Etant une adepte d’Internet, la formule en ligne m’attirait particulièrement. Je travaille environ trente heures par semaine. Mes cours prennent plusieurs formes : fichiers PDF à télécharger ou véritables séquences multimédias (on entend la voix du prof et les images s’animent sur l’écran). Je remplis aussi des QCM en ligne et dois envoyer des devoirs par e-mail. Si j’apprécie la souplesse d’organisation que procure l’enseignement en ligne, je regrette que l’outil ne soit pas mieux utilisé. Le chat est rarement exploité et nous n’avons pas de visibilité sur les autres élèves connectés en même temps que nous, en vue de chatter. Autre souci : il est parfois difficile de synchroniser les échanges entre profs et étudiants. J’ai souvent l’impression d’être une pionnière !