20 Minutes : Actualités et infos en direct
DÉPENSESLe budget de Noël sera-t-il préservé malgré un pouvoir d’achat en berne ?

Pouvoir d’achat : Le budget de Noël sera-t-il préservé malgré l’inflation ?

DÉPENSES
Année après année, les études montrent que les Français ont à cœur de sanctuariser les réjouissances de Noël, en dépit des difficultés financières
Malgré les difficultés économiques, les Français ont traditionnellement tendance à préserver le budget des fêtes de Noël
Malgré les difficultés économiques, les Français ont traditionnellement tendance à préserver le budget des fêtes de Noël - iStock / City Presse
Julie Polizzi pour 20 Minutes

Julie Polizzi pour 20 Minutes

Le budget alloué aux fêtes de fin d’année est scruté à la loupe chaque année par les médias… et pour cause : l’effervescence de Noël est un indicateur clé à plus d’un titre ! Quelles que soient les croyances, cette célébration, avant tout familiale, constitue en effet un moment fort dans la vie des Français, qui entraîne un lot incontournable de dépenses.

C’est donc un indice important par rapport au pouvoir d’achat des ménages mais aussi des restrictions et contraintes subies par les foyers et plus généralement concernant l’état d’esprit des Français. À quoi s’attendre en 2023 ?

L’inflation, trouble-fête ?

Voilà déjà plusieurs années que la période de Noël intervient dans un contexte on ne peut plus morose ! Après les interdictions de rassemblement durant la pandémie de Covid-19, c’est la hausse généralisée des prix à la consommation qui pèse sur ces festivités familiales.

Déjà en 2022, l’inflation était au cœur des préoccupations des personnes sondées par l’institut CSA dans le cadre de son baromètre « Budget, stratégies financières et bons plans des Français pour Noël », établi chaque année pour le compte de Cofidis depuis 2017 et qui sert de référence en la matière. L’Insee a d’ailleurs relevé un taux d’inflation de 5,2 % cette année-là.

Or, si la hausse des prix s’est depuis légèrement atténuée, l’Institut national de la statistique constatait tout de même une inflation de 4,9 % sur un an en septembre 2023…

La hausse généralisée des prix à la consommation pèse sur les fêtes de fin d'année
La hausse généralisée des prix à la consommation pèse sur les fêtes de fin d'année - iStock

Sans surprise, le pouvoir d’achat reste ainsi la principale préoccupation pour 48 % des répondants à une étude annuelle publiée fin septembre par l’institut CSA pour Cofidis, soit toutefois 6 points de moins que l’année précédente.

Alors que l’alimentation (90 %) et l’énergie (85 %) sont désignées comme les postes ayant le plus augmenté et que 62 % des sondés prévoient de continuer à diminuer leurs dépenses non essentielles (en tête desquelles vêtements et loisirs), l’heure est loin d’être à la fête.

Sans compter qu’à cette contrainte économique pourrait s’ajouter une nouvelle inquiétude sanitaire face à la recrudescence des cas de Covid-19

Un Noël préservé du chaos

Si tous les voyants sont au rouge, cela ne signifie pas que les Français sont prêts à faire une croix sur la plus importante fête familiale de l’année !

Le budget consacré aux célébrations de fin d'année est assez résilient
Le budget consacré aux célébrations de fin d'année est assez résilient - iStock

Comme l’illustrent les sondages successifs, le budget consacré à ces célébrations est en effet assez résilient puisqu’il oscille globalement entre 550 € et 584 € depuis 2017, sachant que plus des deux tiers de la somme sont destinés aux cadeaux, suivis du repas pour un tiers, tandis qu’environ 20 % sont dédiés aux petites dépenses annexes du type habits de fête, décoration et transport.

« La stabilité de cette enveloppe est intéressante puisqu’elle démontre que, peu importent les aléas, les Français essaient de préserver les fêtes de fin d’année », nous explique Anne-Laure Marchal, directrice clientèle pour l’institut CSA. Et de poursuivre : « Même en 2021, où ce budget a baissé de 70 € par rapport à 2020, on a constaté cette volonté de sanctuariser ce moment familial en dépit de la crise sanitaire et les limitations de rassemblement ».

L’année 2022 est encore plus révélatrice de cet état d’esprit, et bien plus similaire à notre situation actuelle. En effet, « malgré les inquiétudes sur le pouvoir d’achat, le budget de Noël a atteint 568 € cette année-là, en hausse de 35 € ».

Notre dossier « Noël »

Et en 2023, les Français ont bel et bien fait un nouvel effort pour passer ce cap financier avec un budget total de 549 €, soit seulement 19 € de moins qu’en 2022, d’après le dernier baromètre CSA pour Cofidis paru en novembre.

La magie des fêtes est une fois encore préservée.

Anticiper et maîtriser ses dépenses

Pour célébrer Noël comme ils le souhaitent, les ménages multiplient les stratégies, comme nous le détaille Anne-Laure Marchal. Les sondages annuels du CSA indiquent en effet une tendance de fond visant à optimiser et anticiper ces dépenses pour assumer cette charge financière. Or, cette dynamique se renforce particulièrement lorsque la période est plus contrainte économiquement. Ainsi, les Français profitent davantage des promotions, comme le Black Friday (le 24 novembre cette année), établissent des listes précises pour maîtriser leurs achats et commencent à faire leurs emplettes de Noël dès les mois de septembre et d’octobre afin de lisser leur coût.

Sujets liés