Lunettes et lentilles : Comment maîtriser la facture, souvent salée, de son équipement optique

BUDGET Alors que 7 adultes sur 10 portent des lunettes en France, leur prix peut varier du simple au double

Julie Polizzi pour 20 Minutes
— 
Un bon équipement optique coûte plutôt cher
Un bon équipement optique coûte plutôt cher — iStock / City Presse

Les troubles de la vision sont les atteintes sensorielles les plus fréquentes. C’est même la Drees, l’institut statistique du ministère de la Santé, qui l’affirme. En effet, 7 personnes sur 10 de plus de 20 ans portent des lunettes ou des lentilles de contact, sachant que le chiffre grimpe sans surprise à 97 % après 60 ans. Mais s’équiper correctement a un coût, et pas des moindres !

Du simple au double

Selon les chiffres disponibles de l’Assurance maladie, remontant tout de même à 2014, une paire de lunettes équipée de verres unifocaux se chiffre à 316 € en moyenne, contre près du double pour des équipements multifocaux (613 €). Mais d’après une étude réalisée par UFC-Que Choisir en 2018, il existe d’importantes disparités selon les contrats des mutuelles et les tarifs pratiqués par les enseignes.

Il existe d’importantes disparités selon les contrats des mutuelles et les tarifs pratiqués par les enseignes
Il existe d’importantes disparités selon les contrats des mutuelles et les tarifs pratiqués par les enseignes - IStock / City Presse

Après avoir étudié quelque 215.000 devis optiques, l’association de défense des consommateurs a en effet conclu que pour une même paire de verres simples pour enfant, les tarifs pouvaient aller de 126 à 257 €, hors montures, tandis que les verres progressifs haut de gamme pour adultes étaient facturés entre 399 et 711 €. Or, les remboursements de l’Assurance maladie et des complémentaires santé sont aujourd’hui très limités, afin d’inciter les usagers à se tourner vers le panier de soins 100 % Santé optique.

Le 100 % Santé

Mise en place dès 2020 dans ce secteur, cette réforme permet en effet de prendre complètement en charge le coût d’un nouvel équipement tous les deux ans. C’est donc l’idéal pour n’avoir rien à débourser ! Pour en bénéficier, vous devez toutefois être couvert par un « contrat santé responsable », imposant à votre complémentaire santé de respecter un cahier des charges précis. Mais rassurez-vous : 95 % des contrats du secteur répondent à ces critères !

Grâce au 100 % Santé, il est possible de changer de lunettes sans rien débourser. À l'inverse, l'addition peut être salée en dehors du panier de soins.
Grâce au 100 % Santé, il est possible de changer de lunettes sans rien débourser. À l'inverse, l'addition peut être salée en dehors du panier de soins. - IStock / City Presse

Armé de l’ordonnance de votre ophtalmologue, vous n’avez plus qu’à vous rendre en magasin pour réaliser un devis. Si le choix des lunettes est forcément plus restreint dans le cadre du 100 % Santé, sachez néanmoins que l’opticien a l’obligation de disposer d’au moins 17 modèles de montures pour les adultes et de 10 autres pour les enfants, le tout dans deux coloris. Les verres amincis, anti-reflets et anti-rayures traitant l’ensemble des troubles visuels font aussi partie de ce panier de soins.


Si les professionnels doivent automatiquement vous proposer au moins un devis en 100 % Santé au moment de changer vos lunettes, sachez néanmoins que tous ne jouent pas forcément le jeu, comme l’ont dénoncé les associations de consommateurs et les pouvoirs publics. Selon le ministère de la Santé, seules 17 % des ventes d’optique réalisées en 2021 ont ainsi bénéficié de la réforme du zéro reste à charge. N’hésitez donc pas à faire valoir vos droits en magasin !

Les bons réflexes

En plus d'être un équipement de santé, les lunettes sont aussi de plus en plus un accessoire de mode. Pour trouver une paire à votre goût et dans votre budget, il faut alors faire preuve de méthode. Sachant qu'on dénombre plus de 12 000 points de vente d'optique en France, le premier réflexe doit bien entendu être de faire jouer la concurrence ! Dans cette quête de la bonne affaire, pensez aussi à contacter votre complémentaire santé qui pourra peut-être vous recommander à un opticien partenaire, gage de qualité et de prise en charge. De plus, si l'on a tendance à d'abord se ruer sur les montures, mieux vaut commencer par déterminer quels types de verres sont nécessaires afin de savoir quelles montures pourront s'y adapter sans surcoût. Enfin, une fois vos nouvelles lunettes prêtes, un essayage sur place est indispensable afin de vérifier qu'elles sont bien adaptées.