La location longue durée, quels avantages, quels inconvénients ?

CONSO À l’heure d’acheter un lave-vaisselle ou un ordinateur, diverses options vous permettent d’échelonner les paiements

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Si la location longue durée permet de profiter de produits high-tech, elle coûte souvent plus cher qu'un achat standard.
Si la location longue durée permet de profiter de produits high-tech, elle coûte souvent plus cher qu'un achat standard. — IStock / City Presse

Remplacer un appareil d’électroménager ou high-tech n’est jamais une mince affaire, surtout pour le porte-monnaie. Pour éviter d’avoir à débourser en une seule fois plusieurs centaines voire milliers d’euros, la tentation est grande d’échelonner les mensualités.

En parallèle du crédit à la consommation, une offre séduit d’ailleurs les consommateurs : la location longue durée.

En quoi cela consiste-t-il ?

Ce type de contrat propose de disposer d’un bien sans l’acheter, moyennant des loyers mensuels sur une durée déterminée. Mais gare à la confusion : une location de longue durée (ou LLD) impose nécessairement de restituer le produit loué au terme de l’engagement, sans aucune possibilité d’en devenir réellement propriétaire.

C’est donc différent de la location avec option d’achat (LOA) – le fameux leasing –, vous permet d’acheter le bien à la fin du contrat, en versant simplement la différence entre son prix et les mensualités déjà acquittées. De même, alors que la LLD consiste en une simple location, la LOA est en réalité un crédit à la consommation qui, en tant que tel, est soumis à des obligations d’information et de transparence bien plus strictes.

Quels sont les avantages ?

Ces deux types de location sont depuis longtemps démocratisés dans le secteur automobile. Sachant qu’une auto coûte de plus en plus cher au fil des kilomètres, et que dans le même temps son prix de revente chute, l’intérêt est de limiter les dépenses en profitant d’un véhicule neuf que l’on change tous les deux ou trois ans.

Le succès de ce modèle de consommation est tel qu’il s’est étendu à la grande distribution. Vous pouvez désormais louer sur plusieurs années un téléviseur 4k, un iPhone dernière génération, un réfrigérateur ou pourquoi pas un vélo. Les avantages avancés ? Profiter de modèles neufs que vous pouvez renouveler régulièrement pour rester à la pointe de la technologie, moyennant des mensualités à la portée de tous, puisqu’elles atteignent en général entre une quinzaine et une trentaine d’euros par mois.

Quels sont les inconvénients ?

L’objectif est de vous pousser à la surconsommation et au suréquipement, en vous incitant à opter pour des modèles high-tech toujours plus chers, quitte à créer une véritable accoutumance. Car pour conserver vos produits loués, il va falloir reconduire encore et encore vos contrats.

Mais la question déterminante est de savoir si le consommateur y gagne financièrement. Et la réponse est a priori non. Début 2020, l’UFC-Que Choisir publiait ainsi une étude dénonçant le manque d’encadrement de la location longue durée, la qualifiant de « véritable gouffre économique ». Après avoir comparé le coût de plusieurs appareils d’électroménager et high-tech au tarif comptant, avec un crédit et avec la souscription d’une LLD, l’association s’est aperçue que cette dernière offre faisait grimper en flèche le prix réel des produits. D’autant plus que si vous ne rendez pas le bien en parfait état à la fin du contrat, vous en serez quitte pour des frais supplémentaires.